Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

B. LA BOURSE SOLIDARITÉ VACANCES

Aux côtés de l'ANCV, la Bourse solidarité vacances (BSV) est un groupement d'intérêt public créé par la loi d'orientation n° 98-657 du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions ayant pour mission de favoriser le départ en vacances d'un maximum de familles et de jeunes défavorisés.

Au cours de l'année 2003, 39.966 personnes se sont inscrites dans le dispositif et 30.105 sont effectivement parties. BSV se heurte chaque année au problème du non départ effectif d'un certain nombre de familles inscrites et doit rendre aux prestataires touristiques des séjours non utilisés. Certaines de ces annulations ont une cause précise (problèmes de santé, retour à l'emploi...) mais d'autres traduisent la difficulté - ou l'absence - de préparation (notamment psychologique) du projet de vacances par les organismes relais en contact avec les familles. BSV doit donc développer, plus encore que ce qui est fait actuellement, une pédagogie du montage de projet de vacances à destination des membres du groupement. En effet, lorsque la situation d'exclusion est ancienne et durable, un accompagnement adapté se révèle nécessaire pour permettre le départ en vacances, en plus de la nécessité d'un soutien financier.

Les relations entre le secrétariat d'Etat au tourisme et le GIP sont encadrées par une convention triennale couvrant la période 2002-2004. La subvention de l'Etat qui s'est élevée à 1,058 million d'euros en 2002, a été réduite à 900.000 euros en 2003. La baisse de la subvention se poursuivra en 2004 à hauteur de 7,6 %.

C. L'ACCÈS AUX VACANCES POUR TOUS

1. Le développement et la normalisation du label « Tourisme et handicap »

Le label national « Tourisme et handicap », accordé en fonction de l'accessibilité d'un site touristique aux personnes handicapées, a été créé en 2001.

A l'heure actuelle, l'ensemble des régions métropolitaines est entré dans le processus de labellisation coordonné par les délégations régionales au tourisme, et près de 800 sites sont labellisés, répartis de la manière suivante :

- hébergement : 46 %,

- restauration : 10 %,

- musées : 24 %,

- activités de loisirs et de pleine nature : 3 %.

L'information du public sur l'offre touristique accessible est assurée sur le site internet de Maison de la France, qui met en ligne tous les sites labellisés.

2. L'accès aux vacances de jeunes

Compte tenu des analyses et préconisations récentes du Conseil économique et social et du Conseil national du tourisme, plusieurs axes d'action ont été fixés fixés pour favoriser les vacances des jeunes. Il s'agit en particulier de développer l'accueil et les produits touristiques à leur destination, d'une part, et d'améliorer la diffusion de l'information.

En application des mesures arrêtées par le comité interministériel du tourisme du 9 septembre 2003, l'AFIT (Agence française pour l'ingénierie touristique) est chargée, en liaison avec la direction du tourisme, de réaliser un « carnet de route » sur le tourisme des jeunes. La parution de ce guide vade-mecum à l'usage des professionnels du tourisme et des collectivités territoriales est prévue pour le deuxième semestre 2005.

    retour sommaire suite