Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

B. LES OPÉRATIONS EN CAPITAL

En 2005, avec 1.286.000 euros les autorisations de programme (AP) diminuent de 174.000 euros (+ 11,92 %). Cette réduction ne concerne que la Grande chancellerie, qui ne disposera que de 51.000 euros de crédits, surtout pour les grosses réparations et imprévus, après une dotation de 705.000 euros en 2004 principalement destinée au renouvellement de matériels informatiques, notamment le progiciel de gestion des décorations, et à la restauration des bâtiments ;

Les crédits des maisons d'éducation progressent de 480.000 euros à 1.235.000 euros, en raison d'une importante dotation pour l'entretien et la restauration des bâtiments dans les deux maisons (954.000 euros), notamment pour la maison de Saint-Denis (741.000 euros).

Les crédits de paiement (CP) sont dotés en 2005 d'un montant équivalent aux autorisations de programme soit 1.280.000 euros, en hausse de 28 %. Les crédits de la Grande chancellerie diminuent de 143.000 euros pour s'établir à 187.000 euros, notamment la dotation pour l'entretien et la restauration des bâtiments qui, après des travaux importants sur plusieurs années, diminue à 77.000 euros mais reste à un niveau suffisant pour permettre l'entretien et la sécurité du palais de Salm.

Les crédits des maisons d'éducation progressent fortement, pour s'établir à 1.093.000 euros, principalement la dotation pour des travaux de sécurité ainsi qu'il ressort du tableau ci-dessous qui retrace les investissements prévus au budget annexe de la Légion d'honneur pour 2004 et 2005.

Quand aux travaux de réaménagement du musée de la Légion d'honneur, qui devraient s'élever à 4.415.405 euros, en augmentation sensible par rapport aux prévisions initiales essentiellement pour les dépenses de concept et de suivi de la muséographie, ils seront intégralement financés par le mécénat sous forme de fonds de concours. Si cela s'avérait nécessaire, une partie de son portefeuille de valeurs mobilières, dont la valeur totale était récemment estimée à 2,45 millions d'euros, serait utilisée pour boucler le financement.

En 2005, il est ainsi prévu de dépenser 1.517.404 euros pour les travaux du musée (841.641 euros pour la réhabilitation intérieure et 675.763 euros pour la muséographie).

1. A la Grande chancellerie

En 2005, la dotation budgétaire, en mesures nouvelles pour les investissements à la Grande chancellerie, se répartira comme suit :

(en euros)

- Entretien et restauration des bâtiments

40.000

- Matériel, mobilier

5.000

2. Dans les maisons d'éducation

Les mesures nouvelles pour les investissements à la maison d'éducation de Saint-Denis, en 2005, se répartissent comme suit :

(en euros)

- Entretien et restauration des bâtiments

400.000

- Matériel, mobilier

40.000

- Matériel informatique

80.000

Les mesures nouvelles pour les investissements à la maison d'éducation des Loges, en 2005, sont réparties de la manière suivante :

 

(en euros)

- Entretien et restauration des bâtiments

176.000

- Matériel, mobilier

55.000

- Matériel informatique

10.000

    retour sommaire suite