Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

3. Les attentes fortes et pressantes des Français à l'égard de leur école : un an de grand débat

Le grand débat sur l'avenir de l'école, souhaité par le Président de la République, a permis à l'ensemble de la Nation de s'exprimer sur son école, autour de trois thématiques centrales : définir les missions de l'école ; faire réussir les élèves ; améliorer le fonctionnement de l'école.

Plus d'un million de Français ont ainsi pu faire entendre leurs préoccupations et leurs aspirations en participant aux 26 000 réunions organisées dans tout le pays. La synthèse de ces débats, réalisée en avril 2004 par la commission nationale présidée par M. Claude Thélot dans « Le Miroir du débat », a permis de dégager, à partir de ce diagnostic partagé, plusieurs priorités : motiver et faire travailler plus efficacement les élèves, mieux appréhender leur diversité et leurs difficultés scolaires, lutter contre les violences et les incivilités, etc. En outre, les souhaits et propositions formulées par les Français ont mis à jour quatre lignes de force :

- l'école doit faire réussir les élèves, c'est-à-dire non seulement transmettre les savoirs, mais avant tout les faire maîtriser ;

- l'école doit instruire, mais aussi éduquer (c'est-à-dire apprendre à vivre ensemble), ou plutôt « co-éduquer », sans se substituer au rôle premier des parents ;

- les partenaires de l'école doivent contribuer davantage à la réussite scolaire et éducative ;

- l'école doit redevenir l'école de la Nation, en étant plus lisible, moins opaque ; elle n'est pas que l'affaire des experts.

Ces exigences ont guidé les travaux qu'a poursuivis, ensuite, la commission Thélot. Dans son rapport remis au Premier ministre le 12 octobre dernier, celle-ci a proposé huit programmes d'action, articulés autour d'une ambition centrale : faire réussir tous les élèves.

Cette mobilisation sans précédent est le signe que le présent projet de loi répond à des attentes fortes et pressantes des Français. Un récent sondage13(*) l'a confirmé : 71 % du grand public, 74 % des parents d'élèves et 86 % des enseignants estiment que le système éducatif doit être réformé.

* 13 Sondage CSA réalisé pour le ministère de l'éducation nationale et rendu public le 4 mars 2005.

    retour sommaire suite