Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2006 : Culture - Compte spécial cinéma, audiovisuel et expression radiophonique locale

 

c) La lente érosion des crédits du patrimoine

Les crédits du patrimoine ont été réduits en raison de l'incapacité du ministère de la culture à les consommer. Ceci a été souligné par votre rapporteur spécial et par le rapport de M. Rémi Labrusse.

La réduction des crédits du patrimoine a débuté en loi de finances rectificative pour 1998, et s'est accéléré en 2003. Cette année là, sous la pression de la représentation nationale, le ministère de la culture a souhaité présenté un budget « plus sincère », c'est-à-dire correspondant à sa capacité de consommation des crédits.

Le tableau suivant présente les étapes de la réduction des crédits alloués, depuis 1998.

Chronologie des réductions de CP du ministère

(en millions d'euros)

LFR 1998

Annulation : 21,63

PLF 2002

Réduction des services votés : 57,75

PLF 2003

Réduction des services votés : 204,63

PLF 2004

Réduction des services votés : 100

Total

383,6 (dont 213,19 au titre du patrimoine monumental)

Source : ministère de la culture