Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2008 : Agriculture, pêche, forêt et affaires rurales. Compte spécial développement agricole et rural

 

B. PRINCIPALES OBSERVATIONS SUR LA JUSTIFICATION AU PREMIER EURO

1. Le poids des subventions pour charges de service public rend la gestion contrainte

Il résulte du poids des subventions pour charges de service public que la gestion des crédits du programme 149 est contrainte.

A ce titre, le versement compensateur23(*) inscrit à l'action 2 au profit de l'ONF s'élève à 144 millions d'euros en AE et CP, montant qui inclut l'effet de l'augmentation du taux de contribution aux charges de pension pour les personnels fonctionnaires. Cette dotation est complétée par une subvention de 12,77 millions d'euros en AE et 14 millions d'euros en CP sur l'action 4, au titre des missions d'intérêt général de l'office (travaux d'investissement sur les dunes littorales, restauration des terrains en montagne, missions des services forestiers de l'Etat dans les DOM, protection contre l'incendie en région méditerranéenne).

Les autres charges de service public subventionnées par le programme concernent :

1) l'Inventaire forestier national, chargé du recensement de la ressource forestière sur le territoire (12 millions d'euros en AE et CP sur l'action 1) ;

2) le Centre national professionnel de la propriété forestière et ses 18 centres régionaux (19,1 millions d'euros en AE et CP sur l'action 3) ;

3) le Conservatoire de la forêt méditerranéenne, chargé de la coordination des missions de protection de la forêt méditerranéenne contre les incendies (7,53 millions d'euros en AE et CP sur l'action 4).

2. Soutien aux entreprises et prévention des risques

En contrepartie de la relative « décélération » constatée sur le plan Chablis24(*) (22,85 millions d'euros en AE et 25,19 millions d'euros en CP), le programme 149 traduit un effort accru en faveur des entreprises du secteur forestier. Cet effort est notamment retracé au sein de l'action 1 « Développement économique de la filière forêt-bois », à travers le plan de relance de la compétitivité des scieries (9,4 millions d'euros en AE et 8,7 millions d'euros en CP).

18,45 millions d'euros de CP sont enfin consacrés aux dépenses d'intervention en faveur de la prévention des risques et de la protection de la forêt (action 4). Ces dépenses comprennent notamment des subventions aux collectivités territoriales pour les travaux de restauration des terrains en montagne et la création d'ouvrages de défense contre les incendies, des subventions aux conseils régionaux pour le fonctionnement des équipes de forestiers sapeurs.

Principales observations de votre rapporteur spécial sur le programme 149

1. Le programme 149 est composé à 71 % de crédits de fonctionnement, correspondant aux subventions pour charges de service public de ses opérateurs, en en particulier au versement compensateur à l'Office national des forêts.

2. Il résulte de cette structure une gestion contrainte des crédits.

* 23 Le versement compensateur est attribué à l'ONF dans le cas où le montant des frais de garderie qu'il perçoit des communes pour la gestion des forêts communales. Il résulte du fait que la facturation de ces prestations de garderie est très inférieure à leur coût réel et constitue un élément indispensable de l'équilibre du budget de l'opérateur.

* 24 Ce plan a pour objet d'aider financièrement les propriétaires forestiers autres que l'Etat à reconstituer leurs forêts après la tempête de 1999.