Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi pour le développement économique de l'outre-mer

 

2. Des marchés de taille limitée

La situation géographique des collectivités d'outre-mer est également caractérisée par leur taille, relativement réduite, dont les conséquences économiques sont importantes.

D'une part, il en résulte une insuffisance de matières premières exploitables, si l'on excepte le nickel en Nouvelle-Calédonie. D'autre part, l'étroitesse des marchés, liée également à leur éloignement, rend difficile la réalisation de toute économie d'échelle, puisque les populations sont peu importantes et que les coûts de transport constituent des barrières d'accès aux marchés national et européen.

3. Les risques naturels

Les collectivités territoriales d'outre-mer souffrent enfin de handicaps résultants des risques naturels auxquels elles sont davantage exposées que la métropole. Il en est ainsi des risques cycloniques, comme l'a montré le passage du cyclone Dean aux Antilles en 2007 par exemple, ou encore du risque sismique.