Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi Approbation du protocole à l'accord du 3 juillet 1995 entre la France et le Royaume de Bahreïn relatif aux services aériens

 

B. RELATIONS ÉCONOMIQUES

La France et le Bahreïn ont conclu plusieurs conventions bilatérales pour favoriser leurs échanges économiques : accord de coopération économique et industrielle du 21 avril 1977, accord de coopération touristique de mars 1980, convention de non-double imposition du 10 mai 1993, accord aérien du 3 juillet 1995, accord de protection et d'encouragement réciproques des investissements du 24 février 2004.

La présence économique française au Bahreïn est concentrée sur quatre secteurs : aluminium, pétrole, électricité, banque. Nos exportations ont progressé de 14,8 % en 2008 pour atteindre 150 millions d'euros. Cependant, notre pays ne se place qu'au 11ème rang des fournisseurs du Bahreïn après le Japon, l'Arabie Saoudite, l'Australie, la Chine, les Etats-Unis, l'Allemagne ou encore les Emirats arabes unis. La France est à l'origine de 1 % des investissements directs étrangers reçus par le royaume. Les exportations bahreïniennes vers la France sont constituées en majorité de produits pétroliers raffinés et d'aluminium.

A l'occasion de la réunion de la commission mixte bahreïni-qatarienne en mai 2008, le contrat pour la construction du pont-digue reliant le Qatar au Bahreïn - projet conduit par le consortium Qatar Development et Vinci Construction - a été signé. La compagnie bahreïnienne Gulf Air a signé, en mai 2008, une commande de 35 Airbus. Dans le domaine de l'électricité et de l'environnement, les entreprises françaises sont de plus en plus présentes. En témoignent le choix de Suez pour la construction de la première tranche de la centrale thermique d'Al Dour (signé en août 2008) ainsi que celui de la société constructions industrielles de Méditerranée (CNIM) pour la construction et l'exploitation de la plus grande usine de traitement de déchets de la région.

C. COOPÉRATION CULTURELLE, SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

Les relations bilatérales de coopération s'inscrivent pour l'essentiel dans le cadre de l'accord de coopération culturelle et technique du 21 avril 1977. La Commission mixte de coopération culturelle, scientifique et technique a tenu sa 11ème session à Paris en avril 2009. La contribution au renforcement de l'Etat de droit, la coopération éducative et linguistique et la santé constituent les priorités actuelles de notre coopération.

Un accord créant la French Arabian School of Management and Finance, en partenariat avec les meilleures grandes écoles du réseau de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris et l'Université du Golfe Arabe, a été signé le 18 décembre 2007.