Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de modernisation de l'agriculture et de la pêche

 

b) L'agriculture, source de création de richesses

Si la part de l'agriculture dans le PIB national ou dans l'emploi n'a cessé de baisser, l'activité agricole conserve une dimension stratégique pour le pays :

- La production agricole constitue le soubassement de l'industrie agro-alimentaire, qui réalise un chiffre d'affaires de 138 milliards d'euros et emploie près de 425 000 salariés. La structuration économique de certaines régions comme la Bretagne ou les Pays de la Loire repose en large partie sur la proximité entre amont et aval, en particulier dans la filière laitière ou dans la viande ;

- Le secteur agricole et agro-alimentaire constitue, après l'aéronautique, la chimie et la pharmacie, le 4ème secteur de l'économie française qui contribue positivement au commerce extérieur avec un excédent de 6 milliards par an environ, qui s'est cependant fortement contracté à 3,6 milliards en 20097(*), du fait de la crise économique ;

- L'activité agricole continue de façonner l'espace rural. Si les agriculteurs sont minoritaires parmi les 14 millions de ruraux, ils restent la sève des villages, et génèrent une importante activité de service ou de commerce de proximité ;

- L'agriculture enfin contribue à l'entretien des espaces, des chemins, des bois, des terrains. Elle crée le paysage. On a du mal à imaginer nos villages sans les prairies et les champs qui les entourent. Par les pratiques mises en oeuvre par les agriculteurs, constituant à entretenir les haies, à maintenir des prairies naturelles, à développer les pratiques d'agroforesterie, l'activité agricole peut aussi contribuer à la lutte contre le changement climatique ;

- Le maintien des activités agricoles contribue également au développement du tourisme dit « tourisme vert ».

* 7 Chiffres des douanes.