Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2012 : Aide publique au développement

17 novembre 2011 : Budget 2012 - Aide publique au développement ( rapport général - première lecture )
c) Le soutien aux initiatives de la société civile et à des projets de développement local

Dans le cadre du Fonds social de développement (FSD), une enveloppe de 800 000 euros a été mise à disposition de l'ambassade sur trois années pour financer des projets de lutte contre la pauvreté ou favorisant l'activité économique. En 2010, cette nouvelle enveloppe a permis de financer six projets structurants sur l'ensemble du territoire. Ces projets ont été sélectionnés dans deux domaines d'action prioritaires (environnement et développement rural) : mise en place de potagers, valorisation de l'écotourisme, gestion et tri des déchets, mise en valeur de la filière canne à sucre, ateliers de transformation du manioc et de la canne à sucre, reconstruction d'une école-orphelinat.

d) Les actions dans les secteurs des infrastructures routières, de l'eau, de l'assainissement et de l'aménagement urbain

Au lendemain du séisme, et conformément aux voeux des autorités haïtiennes, l'AFD s'est engagée à poursuivre les projets initiés avant le 12 janvier 2010, avec les inflexions nécessaires pour répondre pleinement aux besoins liés à la reconstruction et au développement maîtrisé du territoire.

Ces projets concernent la réhabilitation de la route Hinche-St Raphaël pour désenclaver la région du Plateau Central (39,1 millions d'euros), la lutte contre les inondations et le drainage des eaux pluviales à Jacmel (12 millions d'euros).

Parallèlement, de nouveaux financements ont été octroyés en 2010 par l'AFD dans les secteurs de l'aménagement urbain et de la reconstruction des édifices publics.

La France mène via l'AFD une opération de rénovation urbaine et de construction d'au moins 1 000 logements dans deux quartiers populaires touchés par le séisme à Port-au-Prince. Ainsi, une subvention de 6,46 millions d'euros a été octroyée pour la première phase d'un projet de rénovation urbaine de deux quartiers touchés par le séisme à Port-au-Prince : Martissant (50 000 habitants) et Baillergeau (15 000 habitants). Votre rapporteur spécial a pu visiter les projets menés dans ce dernier quartier et a pu mesurer à cette occasion combien les besoins des populations restent considérables.

En outre, une centaine de chantiers de réhabilitation, de déblaiement et l'installation de camps d'accueil ont été effectués par 150 jeunes des régiments du service militaire adapté (SMA) de Martinique et de Guadeloupe et par des régiments du génie, dans les mois qui ont suivis le séisme.