Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi autorisant l'approbation de l'accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République du Kazakhstan relatif à la coopération en matière de lutte contre la criminalité

22 février 2012 : Kazakhstan : coopération en matière de lutte contre la criminalité ( rapport - première lecture )

B. UN RÉGIME AUTORITAIRE MARQUÉ PAR LA PERSONNE DU PRÉSIDENT NAZARBAEV

La situation intérieure du pays est caractérisée, jusqu'à présent, par une grande stabilité. En effet, c'est le Président Nazarbaev, âgé de 72 ans, qui dirige le pays depuis son indépendance. Son mandat a été prolongé en 1995, et il a été réélu deux fois pour sept ans (janvier 1999 et décembre 2005), puis pour cinq ans le 3 avril 2011. La question de sa succession n'est pas évoquée et reste entière, avec des risques pour la stabilité du régime. En effet, le seul parti constituant une réelle opposition est le Parti Communiste, et les libertés tendent à être restreintes, avec des condamnations régulières en justice de journalistes ou de syndicalistes, l'interdiction de sites internet dits « extrémistes », et une loi sur les « communautés religieuses » en cours d'adoption, et critiquée par l'OSCE car limitant la liberté religieuse.

Ces mesures interviennent dans un contexte de tensions sociales et de développement d'actes extrémistes, surtout dans l'ouest du pays, qui inquiètent particulièrement les autorités au vu des récentes révolutions arabes. Par ailleurs, les condamnations de militants des droits de l'homme se multiplient.

Les élections législatives du 15 janvier 2012 ont consacré la suprématie du parti présidentiel avec 80 % de voix.