Allez au contenu, Allez à la navigation



Proposition de résolution sur « Erasmus pour tous », le programme de l'Union européenne pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport

4 avril 2012 : Erasmus ( rapport )

B. UN NOUVEAU PROGRAMME AU SERVICE DE LA VALORISATION DU CAPITAL HUMAIN DE L'UNION EUROPÉENNE

1. Un effort soutenu renouvelé en faveur du capital humain pour la période 2014-2020

La création du programme unique « Erasmus pour tous » s'inscrit dans un contexte de réaffirmation du caractère prioritaire des politiques communautaires de soutien à l'éducation, à la formation et à la jeunesse dans la stratégie de l'Union européenne pour sortir de la crise économique et financière. Destinées à alimenter « une croissance intelligente, durable et inclusive », un certain nombre d'initiatives doivent être lancées dans le cadre de la stratégie « Europe 2020 » de l'Union européenne :

- l'initiative « Jeunesse en mouvement » est appelée à renforcer la performance des systèmes éducatifs en Europe afin, en particulier, de renforcer l'employabilité des jeunes et de faciliter leur entrée sur le marché du travail. Elle jouera un rôle important à l'égard de deux grands objectifs de la stratégie précitée, à savoir ramener le taux d'abandon scolaire de 15 % à 10 % et porter le pourcentage de titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur ou d'un titre équivalent de 31 % à au moins 40 % d'ici à 2020. « Jeunesse en mouvement » aidera également les États membres à atteindre un autre grand objectif de l'Union européenne, à savoir celui de l'obtention d'un taux d'emploi de 75 % dans les dix ans à venir, en contribuant à doter les jeunes des compétences que requerront les emplois de demain. Il ressort des études de la Commission européenne que, d'ici à 2020, 35 % des emplois qui seront créés requerront des qualifications de haut niveau et 50 % des qualifications de niveau intermédiaire5(*) ;

- l'initiative « De nouvelles compétences pour de nouveaux emplois » vise à moderniser les marchés du travail par une meilleure anticipation des besoins futurs en matière de compétences et une meilleure adaptation des qualifications correspondantes, ainsi que par un rapprochement des mondes de l'éducation et du travail.

En outre, le Conseil de l'Union européenne a adopté, le 12 mai 2009, un nouveau cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l'éducation et de la formation, intitulé « Éducation et formation 2020 », faisant suite au précédent programme de travail « Éducation et formation 2010 ». Il doit s'articuler autour de quatre objectifs majeurs :

- faire en sorte que l'éducation et la formation tout au long de la vie et la mobilité deviennent une réalité ;

- améliorer la qualité et l'efficacité de l'éducation et de la formation ;

- favoriser l'équité, la cohésion sociale et la citoyenneté active ;

- encourager la créativité et l'innovation, y compris l'esprit d'entreprise, à tous les niveaux de l'éducation et de la formation.

C'est sous l'impulsion de cette nouvelle volonté politique réaffirmée au sommet de l'Union européenne que s'est engagée la réflexion sur la réforme du programme EFTLV, et plus largement de l'ensemble de la politique communautaire en faveur de l'éducation, de la formation et de la jeunesse, pour la période 2014-2020. De mai à décembre 2010, la Commission européenne a ainsi ouvert une consultation publique en ligne. Elle a ensuite organisé, jusqu'au mois d'avril 2011, une série de conférences, séminaires et colloques sur l'avenir du programme EFTLV en invitant l'ensemble des parties concernées.


* 5 « Jeunesse en mouvement » : soutenir davantage les jeunes d'Europe, communiqué de presse (Europa) de la Commission européenne du 15 septembre 2010 : http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/10/1124&format=HTML&aged=1&language=FR&guiLanguage=fr.