Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de finances pour 2021 : Outre-mer

19 novembre 2020 : Budget 2021 - Outre-mer ( rapport général - première lecture )

PREMIÈRE PARTIE
EXAMEN DES CRÉDITS DE LA MISSION

I. LE RETARD ÉCONOMIQUE DES OUTRE-MER POURRAIT ÊTRE AGGRAVÉ PAR LA CRISE SANITAIRE

Rassemblant plus de 2,7 millions d'habitants, soit un peu plus de 4 % de la population française, les outre-mer connaissent une situation économique et sociale très défavorable par rapport à la métropole. Le rattrapage de cet écart persistant constitue le défi majeur de la mission « Outre-mer » du budget général de l'État.

Dans le domaine de l'éducation, par exemple, la part des jeunes de dix-huit ans en difficulté de lecture atteint, selon le ministère de l'éducation nationale, entre 30 % et 75 % dans les départements d'outre-mer, contre 10 % dans l'hexagone.

La situation économique des outre-mer apparaît en outre bien plus défavorable qu'en métropole, en raison de difficultés structurelles liées à la situation géographique de ces territoires et à l'étroitesse de leurs marchés. Cette étroitesse des marchés empêche notamment le développement d'économies d'échelle, et entraîne une grande dépendance vis-à-vis de l'extérieur.

Ainsi, le PIB par habitant est près d'une fois et demie supérieur dans l'hexagone qu'en Guyane, et près de trois fois plus élevé qu'à Mayotte.

PIB annuel par habitant des départements des régions d'outre-mer en 2018

(en euros courants, estimation)

Source : commission des finances, d'après l'IEOM et la Banque mondiale

En 2020, les contrecoups économiques de la Covid-19 ont marqué tous les territoires ultramarins, qu'ils aient été directement touchés par l'épidémie ou qu'ils en aient subi les effets compte tenu des mesures de restrictions des flux aériens ou maritimes. Ainsi, l'effet de la pandémie sur le PIB pendant le confinement s'élève à plus de 25 % à La Réunion et en Guyane.

La comparaison avec les données de la France entière montre une meilleure résistance des économies ultramarines, principalement due au poids plus important, dans ces territoires, du secteur non marchand.

Données PIB et emploi dans les territoires français d'outre-mer

Territoire

Impact estimé sur le PIB pendant le confinement

Impact estimé sur le PIB 2020

Évolution du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A

Entre les 1er et 2ème trimestres 2020

sur 1 an

France entière

- 33 %

- 9 % pour l'Insee, - 12,5% pour le FMI

23,2 %

21,2 %

Guadeloupe

-19,7 %

-3 %

+ 8 %

1 %

Guyane

-25,4 %

-3,9 %

+ 2,9 %

- 3,6 %

Martinique

-19,8 %

-3 %

+ 9,1 %

+ 4,3 %

Mayotte

- 18 %

NC

+ 7,3 %

+ 20,2 %

Réunion

-28 %

NC

+ 5,6 %

1 %

St-Barthélémy

NC

NC

NC

NC

St-Martin

NC

NC

NC

NC

St-Pierre et Miquelon

NC

NC

+ 7,6 %

+ 5,6 %

Nouvelle-Calédonie

De - 2,9 % à - 4,5 %

- 3,6 %

NC

NC

Polynésie française

- 34 %

De -10 % à - 15 %

NC

-4,8 %

Wallis-et-Futuna

NC

NC

NC

NC

Sources : INSEE, IEOM, IEDOM, CEROM, ISPF pour la Polynésie française

La mission « Outre-mer » n'a pas à faire face aux dépenses spécifiques engendrées par la crise sanitaire, qui sont à titre principal portées par le ministère des solidarités et de la santé. Le contexte de crise économique engendré par l'épidémie de Covid-19 constitue toutefois un facteur supplémentaire de ralentissement de la convergence des économies ultramarines avec l'Hexagone, qui constitue l'un des principaux objectifs de la mission.