Allez au contenu, Allez à la navigation



 



Retour Sommaire Suite

A. ADMINISTRATION DE LA RECHERCHE

Les crédits affectés à cette action s'établissent, pour 1998, à 155,7 millions de francs, soit une augmentation de 5,06 % par rapport à 1997 (148,2 millions).

L'agrégat regroupe les moyens affectés :

- à l'administration centrale chargée de l'élaboration et de la mise en oeuvre de la politique de la recherche et du développement technologique,

- aux délégués régionaux à la recherche et à la technologie, responsables de la mise en oeuvre de cette politique,

- au comité national d'évaluation de la recherche.

Les dotations couvrent les frais de personnel de l'administration centrale et des services déconcentrés (rémunérations et indemnités d'une part, charges et prestations d'action sociale, d'autre part), les dépenses de fonctionnement courant (frais de déplacement, parc automobile, télécommunications, études, loyers, informatique, entretien mobilier, formation), les frais d'actes et de contentieux et de réparations civiles, les crédits de construction, d'équipement et de gros entretien de patrimoine immobilier occupé par l'administration centrale et les services déconcentrés et, enfin, les crédits d'études dans le domaine "recherche et technologie".

Les effectifs concernés par cet agrégat étaient, en 1997, de 311 (283 emplois à l'administration centrale, dont 10 contractuels, et 28 délégués régionaux à la recherche et à la technologie).

B. ACTIONS D'INCITATION, DE FORMATION ET DE DIFFUSION

Ces actions bénéficient de crédits à hauteur de 3.033 millions de francs, après 2.907 millions en 1997, soit une hausse de 4,33 %.

Les dotations relatives à cet agrégat comprennent :


· 
les crédits destinés à l'incitation aux transferts de technologie (118,35 millions),


· 
les crédits destinés à la diffusion de la culture scientifique et de l'information scientifique et technique (50,825 millions),


· 
les crédits destinés à la formation à et par la recherche (1.720 millions),


· 
les crédits destinés au soutien à la recherche et à la technologie (790,80 millions),


· 
les crédits destinés aux actions concertées dans les sciences du vivant et à l'agence nationale de recherche sur le SIDA (353 millions).

Retour Sommaire Suite