Allez au contenu, Allez à la navigation



 



Retour Sommaire Suite

B. LA GESTION DES PERSONNELS

1. Les mesures proposées dans le projet de budget pour 1998

Le projet de loi de finances pour 1998 prévoit la création de 1.320 emplois dans l'enseignement scolaire (dont 1.070 à la rentrée 1998), dont 700 emplois destinés principalement à répondre aux attentes des élèves en matière de prévention sanitaire et d'assistance, et à assurer la présence d'adultes dans les établissements.

- 620 emplois d'ATOS,

- 100 emplois de conseillers principaux d'éducation,

- 300 emplois d'infirmières,

- 300 emplois d'assistantes sociales.

En outre, 21,25 millions de francs seront consacrés à l'augmentation du nombre de vacations de médecins scolaires.

Enfin, les moyens de remplacement en personnels ATOS sont abondés de 21,25 millions de francs correspondant à environ 280 équivalents temps plein.

Pour permettre la création de ces emplois, le projet de loi de finances pour 1998 prévoit la suppression de 1.120 emplois dont 1.020 postes d'assistants étrangers et de 100 emplois en administration centrale.

Le solde de créations d'emplois est donc de 200 postes.

2. L'évolution comparée des effectifs d'élèves et des effectifs d'enseignants

En dépit de la diminution constante du nombre d'élèves depuis 1993, on constate une quasi stagnation du nombre d'enseignants, sauf en 1996 et 1997, deux années qui ont marqué une inflexion nette de la tendance.

Il convient d'observer également la diminution probable de 90.000 élèves d'ici l'année 2001.

Le tableau et le graphique ci-dessous mettent en évidence ces évolutions.





De même, dans le secondaire, on constate la poursuite de la diminution des effectifs d'élèves et l'augmentation parallèle du nombre d'enseignants, stabilisée toutefois en 1996. Le nombre d'élèves devrait en outre décroître 74.500 d'ici 2001 et de 150.700 d'ici 2006.

On peut donc légitimement s'interroger sur les raisons qui ont présidé à la création de 1.320 emplois dans l'éducation nationale.

Le tableau et le graphique ci-après rapprochent l'évolution du nombre d'enseignants et l'évolution du nombre d'élèves scolarisés dans le secondaire.





Retour Sommaire Suite