Allez au contenu, Allez à la navigation

19 novembre 1998 : Budget 1999 - Coopération ( rapport général - première lecture )

 

Retour Sommaire Suite

CHAPITRE III

LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT

A. UNE ÉVOLUTION DES PRIORITÉS

"Quatre domaines de coopération internationale bénéficiant d'une forte priorité" ont été définies par le ministère des affaires étrangères :

1. La francophonie

2. L'audiovisuel extérieur

3. L'offre française de formation supérieure

4. Les projets de développement.

Ce dernier axe est décrit comme la volonté de " réorienter ses efforts en faveur du développement économique et social à moyen terme, après le substantiel effort français d'ajustement structurel en faveur des pays de la zone franc, ainsi qu'au profit de l'affermissement de l'Etat de droit, et de la mise en place des infrastructures de base ".

Rappelons qu'en 1998, le ministère délégué à la Coopération s'était assigné cinq domaines d'intervention prioritaire :

1. appui à la conquête de la souveraineté économique et à l'insertion dans l'économie mondiale ;

2. appui aux processus d'intégration et de coopération régionale ;

3. soutien à l'Etat de droit et aux institutions démocratiques ;

4. lutte contre la pauvreté, et appui à la couverture des besoins sociaux ;

5. intégration des nouvelles technologies de communication.

B. UNE ÉVOLUTION DES STRUCTURES

Le projet de décret d'organisation du ministère des affaires étrangères, actuellement en cours d'examen au Conseil d'Etat, prévoit :

1/ l'intégration de l'actuelle Direction de l'Administration générale du ministère de la coopération au sein de la Direction générale de l'Administration du MAE ;

2/ la création d'une Direction générale de la coopération internationale et du développement (DGCID) regroupant les anciennes Direction générale de la coopération culturelle, scientifique et technique du MAE et Direction du développement ainsi que le service de la coordination géographique du ministère de la coopération ;

3/ la création d'une Direction de la coopération militaire et de défense à l'intérieur de la Direction générale des affaires politiques et de sécurité regroupant la Mission militaire de coopération et la sous-direction de l'aide militaire.

L'essentiel de l'action du ministère ainsi rénové sera consacré aux pays inclus dans la Zone de Solidarité Prioritaire, que définira le Comité interministériel pour la coopération internationale et le développement (CICID) ; celui-ci devrait se réunir après le sommet franco-africain du Louvre qui s'est tenu à Paris à la fin de ce mois de novembre 1998.

Retour Sommaire Suite