Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

B. LA MARINE

Ses crédits, en augmentation de 7,5 % par rapport à 1998, seront de 21 026 millions de francs.

Hors FOST, la comparaison d'une année à l'autre fait apparaître une évolution de 15 320 millions de francs en 1998 à 16 896 millions de francs pour 1999 soit une hausse de 10,2 %.

CRÉDITS D'ÉQUIPEMENTS DE LA MARINE

(En millions de francs)


 

Budget voté 1997

Budget voté 1998

Projet de budget 1999

 

AP

CP

AP

CP

AP

CP

Nucléaire (FOST) ..........................

4 697

5 692

3 480

4 236

3 252

4 130

Études classiques ...........................

3 005

3 003

2 667

1 886

4 018

2 871

Fabrications classiques ...................

7 441

8 613

6 894

8 482

9 741

8 150

Restructuration DCN ......................

327

327

454

454

1 079

1 079

Entretien programmé des matériels .

4 335

3 872

3 676

3 561

4 848

3 872

Entretien programmé des personnels

317

288

239

228

173

172

Infrastructures classiques ..................

808

743

697

708

803

752

Total ....................................

20 930

22 538

13 107

19 555

23 914

21 026

1. Le groupe aéronaval

Le porte-avions nucléaire (PAN) CHARLES de GAULLE ne sera pas opérationnel avant la fin de l'année 2000, quatorze ans après le début des travaux et avec un retard de près de 5 ans. Mais malgré ce long délai, le PAN ne disposera pas, à ce moment, de tous ses moyens d'intervention et de protection. Les avions CRUSADER d'interception aérienne devront être retirés du service au moment où le porte-avions entrera en service or, la première flottille de RAFALE Marine ne sera opérationnelle qu'en 2002. Quant aux avions de surveillance aérienne, un avion HAWKEYE a été livré en 1998, le second le sera en 1999 et la commande du troisième a été repoussée à 2001 et sa livraison interviendra en 2003.

On sait que la commande d'un second porte-avions a été reportée au-delà de l'horizon de l'actuelle programmation. Les réflexions en cours de la Grande-Bretagne sur le remplacement de ses porte-aéronefs actuels par des porte-avions nouveaux pourraient ouvrir la voie à une coopération dans ce domaine. Le porte-avions FOCH sera désarmé à la mise en service du CHARLES de GAULLE. Il a été renoncé à l'idée de le réactiver à la première indisponibilité de ce dernier. La disponibilité du groupe aéronaval ne pourra donc plus être assurée en permanence.

Pour un coût total du PAN estimé à 19 milliards de francs 1996, plus de 16,5 milliards ont déjà été consommés. Pour 1999, les crédits de paiement prévus s'élèvent à 1 312 millions de francs.

Retour Sommaire Suite