Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information


Retour Sommaire Suite

2. Le rapport Roché prône des modifications de la réglementation et une large concertation à l'occasion de la mise en oeuvre de la réduction du temps de travail

a) La mise en place de l'aménagement et de la réduction du temps de travail nécessite un certain nombre de modifications de la réglementation.

Le rapport Roché considère comme indispensable d'intégrer une définition de la durée effective du travail dans les textes régissant l'organisation de la fonction publique, s'inspirant de la loi du 13 juin 1998 relative à la réduction du temps de travail137(*). De même, il souligne la nécessité d'adopter un principe de décompte du temps de travail commun aux trois fonctions publiques.

Le rapport considère qu'un cadre général pourrait ainsi être fixé et décliné aux niveaux déconcentrés. L'heure paraît être l'unité de mesure la plus adéquate, permettant souplesse et équité dans la gestion de toutes les situations de travail et de non travail. Pour les mêmes raisons, le rapport Roché préconise le recours à un décompte du temps de travail annuel.

Il lui semble également nécessaire d'assouplir et d'élargir les instruments d'aménagement du temps de travail afin de permettre un meilleur fonctionnement des services publics. La généralisation des horaires variables accompagnée d'un contrôle électronique généralisé pourrait également être envisagée, ainsi que le développement du travail à temps partiel. Il lui semble qu'il serait également souhaitable d'introduire une formule de compte épargne-temps semblable à celle qui est prévue par le Code du travail et de développer la formation d'équipes de travail polyvalentes et souples.

Retour Sommaire Suite


Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli