Allez au contenu, Allez à la navigation



Délinquance des mineurs : la République en quête de respect (rapport de la commission d'enquête sur la délinquance des mineurs ) (rapport)

 

3. Deux secteurs distincts

La protection judiciaire de la jeunesse comprend un secteur public et un secteur associatif habilité.

Le secteur public prend en charge toutes les mesures, tant au pénal qu'au civil, pour les mineurs et les jeunes majeurs (dix-huit-vingt-et-un ans). Pour sa part, le secteur habilité prend en charge toutes les mesures au civil (mineurs et jeunes majeurs) mais n'effectue au pénal que les placements et les réparations, à l'exclusion des investigations et des peines.

La multitude des établissements caractérise ainsi la PJJ. Aux 470 établissements du secteur public, il convient d'ajouter les 1.100 établissements et services habilités Justice, gérés par près de 500 associations. Le danger est grand de juger la PJJ à partir de constats anecdotiques ; il convient au contraire de tenir compte de l'extrême diversité des structures existantes et des réponses apportées tant à la souffrance des jeunes qu'à leur délinquance.