Allez au contenu, Allez à la navigation



La Poste : le temps de la dernière chance

 

2. Une réforme des processus industriels de traitement postal de la presse ?

La mise en place de systèmes d'information fiables et adaptés, engagée dans le cadre de la mission en cours, semble un préalable indispensable pour assurer aux éditeurs un minimum de traçabilité sur les envois postaux, si possible titre par titre.

Une des solutions possibles pour atteindre l'objectif de qualité pour la distribution de la presse semble être d'instaurer, au sein du processus industriel de traitement du courrier, des circuits spécifiques à la presse, encore plus « dédiés » qu'aujourd'hui.

Une éventuelle réorganisation des tournées pourrait également, par exemple, voir la mise en place de « tournées presse » spécifiques ?

La philosophie d'ensemble de la palette de solutions qu'il appartient à la mission « Paul » de dégager doit être la suivante : la presse doit être traitée spécifiquement, comme un grand compte, avec des processus de distribution des plis de presse les plus dédiés possibles.

3. Une subvention de l'Etat « indexée » sur la qualité ?

Le maintien d'une aide de l'Etat semble nécessaire à votre rapporteur, comme une garantie essentielle de péréquation entre distribution en zones rurales et en zones plus denses, tout autant que comme soutien au pluralisme et à l'expression démocratique.

Pour autant, cette aide, dont le principe resterait acquis, pourrait être conditionnée aux résultats de La Poste en matière d'amélioration de la qualité et/ou de la productivité.