Allez au contenu, Allez à la navigation



La Poste : le temps de la dernière chance

 

B. UN PORTEFEUILLE D'ACTIVITÉS REORIENTÉ

Avec un chiffre d'affaires global de 33,4 Md€ au titre de 2001, les activités de la Deutsche Post se déclinent autour de quatre pôles principaux :

- acheminement du courrier (34,5 % du chiffre d'affaires en 2001), distribution des lettres, de la presse, services de marketing direct. Avec 21,76 milliards de lettres acheminées, le groupe se trouve au 3e rang européen ;

- logistique (27,5 %)  : offre de prestations du groupe Danzas. La Deutsche Post AG est le premier acteur du fret aérien ;

- activité bancaire (22,8 %) : Postbank ;

- livraisons exprès (19,3 %) : activité réalisée pour les envois de paquets exprès au niveau national et international ainsi que les lettres exprès uniquement à l'international (société DHL).

1. Sur le courrier, métier historique, la Deutsche Post prestataire de service universel

Selon les informations publiées par le RegTP, le marché postal allemand a représenté un chiffre d'affaires de plus de 23 milliards d'euros en 2002, en légère hausse par rapport à l'année précédente. L'opérateur historique contrôle environ les deux-tiers de ce marché. Les 7,5 milliards restants sont partagés entre les opérateurs privés.

Le segment ouvert à la concurrence représente les deux-tiers du marché. Il est composé essentiellement du service de courrier exprès et des colis, mais aussi d'une petite partie du courrier postal. Le troisième tiers, représentant environ 7,9 milliards en 2002, est composé du courrier d'un poids inférieur au seuil de 200 grammes, pour lequel la Deutsche Post dispose d'une licence exclusive. Ce seuil de la licence exclusive a été abaissé à cent grammes au 1er janvier 2003 (ouvrant à la concurrence entre 3 et 4 % supplémentaires du marché) et tombera à 50 grammes à compter du 1er janvier 2006. Le marché sera totalement libéralisé en 2008.

Afin de garantir une qualité optimale de service, la loi soumet à l'obtention d'une licence le traitement du courrier d'un poids inférieur à mille grammes. La taille de ce segment de marché est de 10,4 milliards d'euros (estimations 2002). La Deutsche Post en détient toujours la plus grande part, soit près de 97 %. Pourtant, le quart de ce segment de marché est déjà ouvert à la concurrence. Il s'agit du courrier d'un poids supérieur à 200 grammes, qui représente un marché d'environ 2,5 milliards d'euros. Dans ce segment, la DP doit faire face à des concurrents variés, au nombre de sept cent soixante titulaires d'une licence, à la fin de l'année 2002.

En contrepartie de sa licence exclusive, l'opérateur historique assume l'obligation de service universel, prévue par la loi sur la poste du 22 décembre 1997. Si l'opérateur peut prouver que le coût de ce service est supérieur aux revenus qu'il génère, il peut demander des compensations, ce qu'il n'a pas encore fait à ce jour. Ainsi, il n'a pas été nécessaire d'instituer le fonds de compensation dont l'alimentation est prévue en prélevant un pourcentage du chiffre d'affaires des opérateurs réalisant un chiffre d'affaires supérieur à un demi-million d'euros.