Allez au contenu, Allez à la navigation



Infrastructures de transport : remettre la France sur la bonne voie

 

b) La massification par une meilleure organisation des chantiers

Selon votre mission d'information, les économies de massification découlent aussi d'une articulation cohérente des différents projets dans le temps.

Or, celle-ci fait défaut comme en témoigne l'exemple des trois LGV actuellement en construction : le deuxième tronçon de la LGV Est, la LGV Rhin-Rhône et la LGV Perpignan-Figueras. Force est de constater que le calendrier de ces trois chantiers va se traduire par des périodes où les quelques entreprises susceptibles d'exécuter les mêmes types de travaux48(*) vont être potentiellement sollicitées pour les trois opérations au même moment. A l'inverse, il va exister pour certaines de ces entreprises des périodes de latence entre deux chantiers. Ces « effets d'accordéons » se traduisent par des surcoûts liés notamment à l'embauche de personnels intérimaires ainsi qu'aux retards pris dans la réalisation des chantiers en période de très forte tension.

Une source d'économie pourrait résider donc dans le « tuilage » des projets, consistant à programmer les chantiers de telle sorte que lorsqu'un corps de métier a terminé un des chantiers, il puisse enchaîner avec un autre grand chantier. Dans l'exemple des LGV, ceci signifie que le début des travaux de terrassement sur la seconde phase de la LGV Est devrait autant que possible suivre la fin des mêmes travaux sur la ligne Rhin-Rhône et précéder ceux de la ligne Perpignan-Figueras. Il apparaît d'ailleurs, à ce stade, encore possible d'organiser le calendrier des trois LGV en ce sens et votre mission d'information souhaite vivement qu'il en soit ainsi.

Les professionnels des travaux publics49(*) lui ont d'ailleurs confirmé que le tuilage des opérations dans le temps pourrait permettre de diminuer substantiellement le coût des projets et ce, dans des proportions que votre mission d'information évalue au moins à 5 %.

Au titre des économies possibles au niveau de l'exécution des travaux, elle tient à insister sur le cas particulier de la maintenance des voies ferrées pour lequel les possibilités d'amélioration sont les plus considérables.

* 48 De terrassement, de pose des voies et de construction d'ouvrages.

* 49 Notamment au travers de la Fédération nationale des travaux publics.