Allez au contenu, Allez à la navigation



Quel avenir pour la gendarmerie ?

 

2. L'Arme des carabiniers italiens

L'Arme des carabiniers a été créée, le 13 juillet 1814, lors de la restauration du royaume de Piémont-Sardaigne, le roi Victor-Emmanuel Ier désirant ainsi rétablir et assurer la sécurité publique et privée.

Par la suite les carabiniers vont participer activement à la défense et à l'extension des prérogatives de la maison de Savoie. L'achèvement de l'unité italienne en 1870, les rendra compétents sur l'ensemble du territoire de l'Italie au détriment des forces de police des autres États italiens.

L'Arme a, au cours du XXe siècle, renforcé son rôle de force de police à compétence générale sur le territoire national.

a) La place des carabiniers dans l'organisation des forces de sécurité

L'Arme des carabiniers a été définie par la loi comme la « quatrième armée ». En effet, la loi du 30 mars 2000 reconnaît à l'Arme des carabiniers un « positionnement propre » avec rang de Force armée au sein du ministère de la défense, à égalité avec l'armée de terre, la marine et l'armée de l'air. Le décret-loi du 12 mai 1995, qui détermine son statut, précise qu'elle est « une force militaire de police à compétence générale et en service permanent de sécurité publique ».

Conclusion : Reconnaître à la gendarmerie nationale la qualité de « quatrième armée » en s'inspirant de l'exemple de l'Italie.

Comme l'Espagne, l'Italie est un pays fortement décentralisé où les régions disposent de vastes compétences. Ce pays est également confronté à une problématique de sécurité particulière liée à la lutte contre les mafias.

On dénombre en Italie cinq forces de sécurité de l'État : l'Arme des carabiniers, la police d'État, la garde des finances, le corps forestier de l'État (forêt, eau, environnement) et la police pénitentiaire (transfèrements des détenus et établissements pénitentiaires).

Seuls les carabiniers et la police d'État sont des forces à compétence générale, les trois autres forces recevant des missions spécifiques. Les carabiniers ne sont pas la seule force à statut militaire, c'est aussi le cas de la garde des finances.

L'Arme des carabiniers et la police d'État ont des effectifs équivalents, avec un effectif de l'ordre de 108 000 personnels chacune.

L'Arme des carabiniers exerce des missions militaires (notamment de police militaire et de défense du territoire), ainsi que des missions de police administrative, de maintien de l'ordre et de police judiciaire.

Entre la police d'État et l'Arme des carabiniers il n'existe aucune répartition territoriale des compétences, les unités des deux forces étant compétentes sur l'ensemble du territoire. Toutefois, la police d'État est davantage concentrée dans les chefs-lieux des départements. Les carabiniers continuent d'être fortement présents en ville, tout en assurant seuls les missions de police dans les campagnes.

L'Arme des carabiniers assure un « maillage » territorial, grâce à ses 4667 brigades, regroupées en 539 compagnies, 102 groupements provinciaux et 19 commandements de régions. Elle dispose aussi de 11 bataillons mobiles et d'unités spécialisées, comme un groupement opérationnel spécial, spécialisé dans la lutte contre le terrorisme.