Allez au contenu, Allez à la navigation



L'Airbus militaire A400m sur le « chemin critique » de l'Europe de la défense

 

3. L'avion

a) Un avion innovant

L'A400M, cargo ravitailleur et ravitaillable, est capable d'évoluer dans un environnement hostile en mettant en oeuvre des modes d'action typiquement militaires : posé d'assaut, parachutage, utilisation de terrains sommaires...

C'est un avion quadrimoteur polyvalent. Bénéficiant des synergies de la gamme Airbus, il est construit en grande partie avec des matériaux composites qui présentent d'importants avantages, notamment en matière de poids.

Parmi de nombreuses innovations technologiques, on signalera le concept DBE (down between engines). Sur chaque demi-aile, le sens de rotation des hélices des deux moteurs est inversé. Le mouvement descendant des pales se produit entre les moteurs environ au milieu de l'aile, de sorte que l'écoulement du souffle des pales est concentré. Ceci permet d'augmenter la portance, donc de réduire la voilure et sa structure. De plus, la taille de la dérive a pu être réduite, ce qui permet de franchir une plus grande distance ou d'emporter une charge utile plus lourde pour une quantité de carburant donnée.

b) Les turbopropulseurs « les plus puissants du monde occidental »

L'A400M est équipé de 4 turbopropulseurs de 11.000 CV chacun, spécialement développés pour cet appareil - des TP 400.

La puissance des turbopropulseurs des principaux avions de transport militaire

(en chevaux)

 

A400M

C160 Transall

Lockheed C130J

Antonov An-70*

Puissance

11.000

5.600

4.600

13.800

* Les Antonov An-70 n'existent pas en tant que programme. Seul un prototype vole et il n'existe pas de moyens industriels de production. L'Antonov An-70 présente la particularité d'être équipé de turbopropulseurs contrarotatifs (chaque moteur faisant tourner deux hélices en sens inverse).

Source : Sénat

Le choix d'un turbopropulseur, c'est-à-dire d'un système de propulsion à hélices, provient en particulier de la nécessité d'éviter, lors d'utilisation de terrains sommaires, l'ingestion de corps étrangers susceptibles d'endommager le moteur, comme cela se produirait avec un turbofan.

c) Une soute deux fois plus grande que celle des autres avions de transport tactique

L'A400M se distingue essentiellement de ses principaux concurrents (le C160 Transall et le Lockheed C130) par une autonomie supérieure et une capacité d'emport deux fois plus importante. Il s'agit de permettre la projection d'un « échelon d'urgence » de 1.500 militaires à plusieurs milliers de km, avec ses équipements et une autonomie suffisante.

Ainsi, il est conçu pour pouvoir embarquer un blindé léger, comme le véhicule blindé de combat d'infanterie (VBCI), ou un hélicoptère, comme le Tigre ou le NH90, ce qu'actuellement les C160 Transall et Lockheed C130 sont incapables de faire, et qui est réservé aux avions de transport stratégique, comme le Boeing C-17 Globemaster III, l'Antonov An-124 ou le Lockheed C-5 Galaxy.

La soute de l'A400M fait 17,71 m de long, 4 m de large et 3,85 m de haut. Elle permet d'accueillir 9 palettes militaires standard, 116 soldats avec leur équipement, ou encore 66 civières et une équipe médicale. L'avion devrait pouvoir larguer 16 tonnes en vol en une charge.

Gabarit comparé de la soute de l'A400M