Allez au contenu, Allez à la navigation



 


Retour Sommaire Suite

Ses perspectives d'évolution

La situation démographique du régime de retraites des fonctionnaires de France Télécom n'est pas favorable à terme. La pyramide des âges de France Télécom se caractérise en effet par " un ventre " très prononcé pour les classes dont l'âge se situe entre 35 et 50 ans, classes qui regroupent 62 % des effectifs.

De manière résumée, la pyramide des âges de l'opérateur public se présente comme suit :

- 18/35 ans : 26.000 : 17 %

- 36/49 ans : 96.000 : 62 %

- 50/65 ans : 33.500 : 21 %

Toutes choses égales par ailleurs, les charges de retraites connaîtraient donc une croissance progressive jusqu'en 2005, puis une forte accélération après cette date.

Compte tenu des hypothèses sur le niveau de l'emploi faites par France Télécom, le système actuel conduirait alors à ce que le ratio " charges de retraites des fonctionnaires sur masse salariale des fonctionnaires " augmente sensiblement. Selon les études réalisées à ce jour, le taux de contribution patronale19(*) passerait de 29 % aujourd'hui à 38 % en 2000, 47 % en 2005 et ...77 % en 2010.

Si France Télécom continuait, à cet horizon, à bénéficier d'un monopole, elle pourrait financer l'accroissement de cette charge en fixant ses tarifs à un niveau supérieur à ce qu'une exploitation dans des conditions de droit commun lui permettrait de proposer.

Ce ne sera cependant plus le cas. Elle se trouvera donc confrontée à la concurrence d'entreprises acquittant déjà aujourd'hui de l'ordre de 10 points de charges de retraite en moins20(*) et risque donc, dans ces conditions, de crouler sous le poids des pensions de ses anciens fonctionnaires.

Retour Sommaire Suite