Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2007 : Enseignement scolaire

 

B. AMÉLIORER L'INFORMATION ET L'ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES : DES RÉPONSES À APPROFONDIR

1. Les nouvelles mesures mises en place pour aider les jeunes à préparer leurs choix d'orientation

a) L'option et le module de « découverte professionnelle »

L'enseignement de découverte professionnelle a été mis en place en classe de troisième à la rentrée 2005. Il s'agit :

- soit d'une option facultative de trois heures par semaine, proposée à tous les élèves de troisième et participant à l'éducation à l'orientation ; elle vise notamment à leur apporter une première connaissance du monde professionnel par une découverte des métiers, du milieu professionnel et de l'environnement économique et social ;

- soit d'un module de six heures hebdomadaires, destiné en particulier aux élèves volontaires, scolairement fragiles, dans le cadre d'une approche plus individualisée ; implanté le plus souvent en lycée professionnel, sur la base d'une convention avec le ou les collèges concernés, il a pour objectif principal d'aider les élèves dans la construction de leur projet personnel et scolaire, par la connaissance du monde professionnel et de ses voies de formation.

L'option facultative de « découverte professionnelle » peut être assurée par tout enseignant de collège, en association avec des professeurs de lycée professionnel, des conseillers d'orientation, et en favorisant des partenariats avec des entreprises, des associations, les chambres des métiers... Au budget 2006, une partie des économies liées à la baisse démographique (environ 900 emplois) a été redéployée pour en financer la généralisation en classe de troisième.

Selon le premier bilan établi pour l'année scolaire 2005-2006, plus de 34 % des collèges publics (soit 1 782 collèges) ont proposé cette option, suivie par 38 628 élèves de 3e (soit 5 % des élèves). Tous les collèges doivent être en mesure de proposer cette option depuis la rentrée 2006.

S'agissant du module de six heures, il a concerné 26 300 élèves, soit plus de 3 % des élèves de 3e, dans 721 lycées professionnels et 368 collèges. Comme le prévoit l'arrêté du 2 juillet 200453(*), son éventuelle reconduction « ne se fera qu'après évaluation du dispositif au terme de l'année scolaire 2006-2007, présentée et débattue au Conseil supérieur de l'éducation ». Cette évaluation permettra, en outre, d'apporter d'éventuels ajustements dans l'organisation et les conditions de mise en oeuvre de ce module.

A cet égard, votre rapporteure rappelle que les élèves concernés n'ont plus d'enseignement de deuxième langue vivante, ce qui limite leurs possibilités de rejoindre, en fin d'année, le cursus général. Elle insiste néanmoins pour que de telles passerelles restent ouvertes en faveur des élèves qui le souhaiteraient.

* 53 Arrêté relatif à l'organisation des enseignements du cycle d'orientation de collège.