Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2009 à 2014 et portant diverses dispositions concernant la défense

 

b) L'acquisition de matériels non prévus : un aléa de plusieurs centaines de millions d'euros ?

Selon les estimations du gouvernement, les programmes non prévus ont coûté 0,7 milliard d'euros sur la période 2003-2008.

De telles dépenses paraissent inévitables. L'exemple du conflit en Afghanistan montre en particulier que les engagements militaires de la France peuvent exiger l'acquisition de matériels adaptés à une situation particulière, en urgence opérationnelle.

Une « provision » de l'ordre de 0,5 milliard d'euros pour l'acquisition de matériels non prévus semble un minimum.