Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2011 : Economie - Compte d'affectation spéciale : gestion et valorisation des ressources tirées de l'utilisation du spectre hertzien

18 novembre 2010 : Budget 2011 - Economie - Compte d'affectation spéciale : gestion et valorisation des ressources tirées de l'utilisation du spectre hertzien ( avis - première lecture )

C. L'ACTIVITÉ DES AGENCES DE VOYAGE RÉSISTE À LA CRISE

En 2009, le chiffre d'affaires du secteur des agences de voyage a baissé en valeur de 11,6 % par rapport à 2008, et celui des voyagistes (ou tour-opérateurs), de 12,2 %. Néanmoins, les agences de voyage ont mieux résisté à la crise que ce qui avait été anticipé.

L'association des tour-opérateurs (CETO) indique que le volume d'affaires de ce secteur a baissé sous l'effet d'un recul de l'activité (- 2,8 % de nombre de voyages, avec 7,1 millions de clients) et d'une baisse de la recette unitaire moyenne (- 4,3 %, à 736 euros). L'activité des voyages à forfait a baissé de 9,5 %, tandis que la vente des vols secs a augmenté de 6,4 %.

Les tour-opérateurs européens ont accentué leurs restructurations et accéléré la recomposition du secteur des agences de voyages en France. Il existe environ 150 tour-opérateurs en France, les cinq plus gros (TUI, Thomas Cook, Transat, Fram et Kuoni) représentant 75 % du marché.

TUI travel LC, premier tour-opérateur européen avec 30 millions de clients, a adopté un nouveau dispositif à compter du 1er octobre 2009, un holding commun, dénommé Touraventure SA coiffant l'ensemble des filiales : Nouvelles Frontières, First Choice France, Marmara, Tourinter, Aventuria et Objectifs. TUI Travel a procédé à la recapitalisation de Nouvelles Frontières le 28 septembre 2009, l'entreprise ayant souffert d'une baisse d'activités due en particulier aux crises antillaises et à la pandémie de grippe A.

Thomas Cook ambitionne de porter sa part de marché de 13 % à 20 % d'ici 2012, et de faire passer le nombre de ses hôtels club de 72 à 107, en s'appuyant sur la complémentarité de ses deux métiers, la fabrication et la distribution de voyages.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la relative résistance du secteur à la crise : les années précédentes ayant été favorables, les entreprises disposaient de trésorerie ; d'autre part, les réseaux d'agences de voyages ont pris des mesures de conseil et de formation pour aider leurs adhérents à surmonter la crise.

Dans ce contexte, l'association professionnelle (APS) du tourisme a apporté en 2009 sa garantie financière à 3115 entreprises ou organismes professionnels, contre 3 122 en 2008. L'APS a garanti la défaillance de 53 organismes ou entreprises en 2009, soit 17 de plus qu'une 2008. Le montant des sinistres traités par l'APS est passé de 2,36 millions d'euros en 2008 à 3 millions d'euros en 2009. L'APS a traité 1 592 dossiers et apporté son assistance à 6 555 clients, qui ont ainsi pu partir ou revenir, malgré la défaillance de l'organisme auprès duquel ils avaient souscrit leur voyage.

En 2010, l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll a perturbé l'activité des tour-opérateurs à partir du 15 avril. Mais il y a eu un fort rebond des départs pour les voyages à forfait en juillet : + 17 % par rapport à juillet 2009. Au cours des deux mois de juillet et août, le nombre des billets de transport aérien émis a retrouvé son niveau de 2008 et dépassé de 10 % le nombre de billets émis lors de l'été 2009.