Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi relatif à un accord sur la coopération de défense avec Singapour

 

B. UNE GRANDE VITALITÉ ÉCONOMIQUE SERVIE PAR UN POUVOIR POLITIQUE FERME

Dépourvue de tout atout naturel autre que sa position stratégique, la République de Singapour a fondé son dynamisme économique sur une économie tertiaire protégée par un pouvoir garantissant une stabilité politique, et sans accorder de concessions superflues à la démocratie pluraliste.

Les dirigeants du PAP se sont succédé au pouvoir sans discontinuité depuis 1959. Les dernières élections législatives tenues le 3 novembre 2001 ont donné à ce parti son neuvième mandat consécutif, avec un taux record de 75 % des suffrages (65 % en 1997 et 61 % en 1991).

Le dirigeant fondateur de Singapour et du PAP, Lee Kuan-Yew, a été reconduit sans interruption au mandat de Premier Ministre, de 1959 à 1990, date à laquelle lui a succédé l'actuel Premier Ministre Goh Chok Tong.

La prospérité de Singapour a été fondée sur l'aménagement de zones franches industrielles, l'extension des zones portuaires et aéroportuaires, puis le développement des secteurs bancaires et de la haute technologie, soutenu par un excellent niveau d'éducation de la population. Ses quelque 4 millions d'habitants disposent aujourd'hui d'un revenu annuel moyen de 24 500 dollars américains, soit un niveau supérieur à celui de la Belgique (23 500 US$). La croissance du produit intérieur brut, qui a approché 10 % pour le premier semestre de 2001, avec un taux de chômage de 3,5 %, risque cependant de fléchir sous l'effet de la crise japonaise et des incertitudes politiques qui affectent l'Indonésie.