Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

2. La politique de prévention des risques et la protection de la forêt

Pour 2005, les crédits de cet article du chapitre 59-02 concernent les moyens destinés :

- au fonctionnement des patrouilles de défense des forêts contre les incendies, des auxiliaires de protection de la forêt méditerranéenne et des forestiers sapeurs et aux investissements destinés à la prévention des incendies : ces moyens s'élèveront à 15,82 millions d'euros en 2005 ;

- au Conservatoire de la forêt méditerranéenne : cette dotation s'élèvera à 9,98 millions d'euros en 2005, contre 11 millions d'euros en 2004 ;

- aux opérations de restauration des terrains en montage et aux opérations de stabilisation des dunes littorales : ces moyens s'élèveront à 18,2 millions d'euros en 2005 ;

- enfin aux actions de veille et de lutte phytosanitaire et aux études et expérimentations pour la protection des forêts : ces moyens s'élèveront à 3,58 millions d'euros en 2005.

3. Le développement économique de la filière forêt/bois

Le secteur de l'exploitation forestière et du sciage, constitué de 6.500 entreprises employant 50.000 personnes, se caractérise par une proportion importante de petites entreprises, puisque 80 % d'entre elles emploient moins de six salariés et que plus d'un tiers traitent moins de 500 m3 de bois par an.

Sont regroupés sur l'article « Développement économique de la filière forêt / bois » les moyens nécessaires :

- au fonctionnement de l'Inventaire forestier national, pour un montant de près de 6 millions d'euros en 2005, en baisse de 200.000 euros par rapport à la dotation pour 2004 ;

- à la réalisation d'études sur le développement de la filière et aux investissements réalisés par les entreprises de transformation et de récolte du bois, pour un montant de 5,36 millions d'euros en 2005 ;

- aux actions collectives et au fonctionnement d'organismes intervenant dans le développement de la filière, pour un montant de 15,7 millions d'euros en 2005.

4. L'amélioration de la gestion et de l'organisation de la forêt privée

Sont regroupés sur cet article spécifique du nouveau chapitre 59-02, les crédits destinés :

- aux moyens des organismes de la forêt privée, dont le Centre national professionnel de la propriété privée et les centres régionaux de la propriété privée, soit 20,84 millions d'euros en 2005 ;

- aux charges de bonification afférentes aux prêts accordés aux propriétaires privés et aux entreprises d'exploitation du bois suite aux tempêtes de 1999, pour un montant de près de 4 millions d'euros en 2005 ;

- enfin, à des actions en faveur de la gestion durable des forêts privées et aux moyens mis en oeuvre pour les moyens forestiers, pour un montant total de 58,65 millions d'euros en 2005.

    retour sommaire suite