Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2009 : Sécurité

 

4. Améliorer l'efficacité de la sécurité routière

L'augmentation de l'efficacité de la politique de sécurité routière passe, elle aussi, par une rationalisation de l'emploi et de la répartition des effectifs qui y sont consacrés.

Ainsi, au sein des 9 compagnies autoroutières et des 6 unités motocyclistes zonales (UMZ) des CRS, est engagé un processus de substitution de personnels administratifs à certains personnels actifs, ainsi que la mutualisation des tâches, en particulier de gestion. Selon les informations communiquées à votre rapporteur spécial par le ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, un projet de modification de l'implantation de certains détachements d'UMZ est également à l'étude, avec un gain attendu en matière d'efficience et de réduction des effectifs.

Afin de consacrer un maximum de moyens humains et matériels aux tâches de sécurité routière, une réflexion est par ailleurs menée en vue de réduire ou d'abandonner certaines missions annexes assurées par les services de police et pouvant être assurées par des sociétés privées. Par exemple, l'accompagnement des convois de transports exceptionnels, dont l'augmentation est constante, détourne les effectifs de sécurité de leur mission première.

Afin de mieux répondre aux évolutions de la délinquance routière, des réflexions sont, enfin, en cours pour garantir une utilisation des forces plus efficiente en région parisienne, grâce à une coordination renforcée et à une mutualisation accrue des moyens. Il est ainsi envisagé de renforcer le rôle de coordination générale assuré par le préfet de police de Paris, en termes de circulation et de sécurité routière, pour garantir une meilleure fluidité de la circulation, ainsi que de garantir une meilleure mutualisation des forces de police.