Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2012 : Enseignement scolaire

17 novembre 2011 : Budget 2012 - Enseignement scolaire ( rapport général - première lecture )

B. LA MESURE DE LA PERFORMANCE : DE LA BONNE INTERPRÉTATION DES STATISTIQUES SUR LE NOMBRE DE POSTES NON POURVUS À LA RENTRÉE SCOLAIRE

Parmi les objectifs et indicateurs de performance, le nombre de postes d'enseignants non pourvus à la rentrée scolaire 2010 a tout particulièrement retenu l'attention de vos rapporteurs spéciaux.

Dans le second degré, 2 099 postes n'étaient pas pourvus, en hausse de 4 % par rapport à la rentrée 2009, alors que les prévisions 2011 et 2012 et la cible pour 2013 visent à faire passer leur nombre en-dessous de 1 800, ce qui est encore au demeurant trop élevé.

Dans le premier degré, selon les statistiques du ministère de l'éducation nationale, tous les postes d'enseignants étaient pourvus à la rentrée 2010 (soit 0 poste non pourvu, contre 66 postes en 2009). Un taux de réussite aussi élevé laisse sceptique, au regard notamment des informations dont ont eu connaissance les élus locaux : peut-être aucun poste n'était-il effectivement vacant à la rentrée 2010 (ce qui n'a pas été le cas à la rentrée 2011), mais ne faut-il pas d'abord saluer la réactivité des enseignants à suppléer des personnels absents, ou encore y voir les résultats d'une politique de recours en catastrophe à des personnels non enseignants, dans un contexte de baisse continue des effectifs ?