Allez au contenu, Allez à la navigation



Avenir du fret ferroviaire : comment sortir de l'impasse ?

20 octobre 2010 : Avenir du fret ferroviaire : comment sortir de l'impasse ? ( rapport d'information )
b) La situation des autres opérateurs

L'ouverture à la concurrence en 2006 a conduit au développement en France de la concurrence, bien plus rapide qu'en Allemagne. En effet, la part de marché des entreprises privées12(*) représentent aujourd'hui 16 % dans l'hexagone. Mesurée en tonne-kilomètre, la part des entreprises alternatives va même au-delà puisqu'on estime que les volumes transportés par les concurrents de la SNCF varient entre 20 % et 25 %.

Tonnage et parts de marché des entreprises de fret ferroviaire en France

Source : SNCF

Le rachat, fin 2009, de Veolia Cargo, filiale du groupe Veolia Transport, par les groupes SNCF et Eurotunnel, a été perçu par de nombreux observateurs comme la preuve que la libéralisation du secteur du fret ferroviaire n'était pas systématiquement couronnée de succès13(*).

Plus généralement, les parts de marché détenues par les concurrents de la SNCF s'expliquent essentiellement par les difficultés de Fret SNCF : le trafic de fret global décroît chaque année.

Parts de marché des opérateurs ferroviaires en train-kilomètre

Source : SNCF


* 12 L'unité de mesure utilisée ici est le train-kilomètre, la seule unité qu'utilise officiellement RFF.

* 13 Le groupe Eurotunnel a repris les filiales françaises Cargo, tandis que la SNCF a acquis les filiales implantées chez ses voisins européens.