Allez au contenu, Allez à la navigation

PEYTRAL Paul

Ancien sénateur des Bouches-du-Rhône

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République


Ancien Vice-président du Sénat

Election

  • Elu le 7 janvier 1894
  • Réélu le 4 janvier 1903
  • Réélu le 7 janvier 1912
  • Fin de mandat le 30 novembre 1919 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

PEYTRAL (PAUL, Louis), né le 20 janvier 1842 à Marseille (Bouches-du-Rhône), mort le 30 novembre 1919 à Marseille.

Député des Bouches-du-Rhône de 1881 à 1894.

Sénateur des Bouches-du-Rhône de 1894 à 1919.

Sous-Secrétaire d'Etat aux Finances du 7 janvier au 11 décembre 1886.

Ministre des Finances du 3 avril 1888 au 22 février 1889, du 4 avril 1893 au 3 décembre 1893 et du 28 juin 1898 au 22 juin 1899.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 615.)

Paul Peytral fut réélu député des Bouches-du-Rhône (1re circonscription de Marseille), au premier tour, aux élections législatives de 1889, ayant obtenu 5.844 voix contre 2.836 à Théophile Fabre, boulangiste et 1.139 à Alcide Furby, radical-socialiste.

Il fut à nouveau réélu le 20 août 1893, sous l'étiquette « républicain radical », obtenant 7.353 voix contre 2.651 à l'ensemble de ses trois concurrents socialistes.

Il fut élu par ses collègues vice-président de la Chambre des députés de 1889 à 1893. C'était au Palais Bourbon un spécialiste écouté des questions économiques et fiscales. Il fut, notamment, membre de la grande commission chargée de réviser les tarifs douaniers et y défendit ses idées libre-échangistes. Charles Dupuy le rappela au ministère des Finances lors de la formation de son premier cabinet, le 4 avril 1893. Il présida, à ce titre, à l'élaboration des budgets de 1893 et 1894.

Paul Peytral choisit délibérément de siéger au Sénat lorsque, réélu député depuis quelques mois seulement, il se présenta aux élections sénatoriales du 7 janvier 1894. Il fut élu sénateur des Bouches-du-Rhône, au 1er tour, par 214 voix sur 409 votants. Il devait conserver son siège jusqu'à sa mort ayant été réélu le 4 janvier 1903, au premier tour par 254 voix sur 425 votants, et le 7 janvier 1912, toujours au premier tour, par 296 voix sur 439 votants.

Il fut vice-président du Sénat de 1895 à 1898 et, à nouveau, de 1901 à 1905. Membre, dès son élection, de la commission des finances du Sénat, il devait en être le président de 1914 à sa mort, en 1919.

Il appartenait au groupe de la gauche démocratique.

Sénateur, Paul Peytral fut à nouveau appelé au ministère des Finances par Henri Brisson, lors de la constitution de son 2e cabinet, le 28 juin 1898. Sa longue et importante carrière ministérielle s'acheva, toujours au même poste, dans les 4e et 5e cabinets Charles Dupuy constitués respectivement le 1er novembre 1898 et le 18 février 1899.

Il fut, en 1906, nommé membre du Comité supérieur de l'enseignement des Arts décoratifs.

Economiste et financier, Paul Peytral participa activement aux discussions budgétaires pendant plus de trente-cinq ans. Ses interventions à ce titre comme rapporteur, comme ministre ou comme président de la commission des finances sont innombrables.

Député puis sénateur des Bouches-du-Rhône, les questions maritimes retenaient également toute son attention : organisation de la marine marchande, régime des voies navigables, ports de Sète et de Marseille, réglementation des équipages des navires de commerce, régime général des ports maritimes de commerce, caisse des invalides de la marine.

Il eut enfin à intervenir lors de débats parlementaires importants concernant l'amnistie, la réglementation des eaux de la Durance, le personnel des chemins de fer, la garantie d'emploi aux femmes en couche, la constitution d'une université à Alger, les retraites ouvrières, l'élection des députés, la réduction de la durée du travail dans les manufactures de l'Etat et la création du registre du commerce.

Il mourut le 30 novembre 1919, à 77 ans, dans sa ville natale.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Paul PEYTRAL, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 20 janvier 1842
Décédé le 30 novembre 1919
Profession
Pharmacien
Département
Bouches-du-Rhône
  • Mis à jour le 22 décembre 2014