Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

B. UNE DISPONIBILITÉ EN PROGRESSION

1. Des dotations importantes

L'entretien programmé des matériels enregistre une diminution de 8,8 % avec une dotation de 905 millions d'euros, qui représente encore près de 24 % du titre V. Sur ce total, les crédits consacrés à l'entretien des matériels nucléaire s `élève à 25 %.

La marine a mobilisé des moyens importants au service du redressement de la disponibilité de sa flotte ces dernières années.

En M€ courants

2002

2003

2004

MCO flotte

288

324

380

MCO FOST

141

174

134

Total

429

498

514

Pour les aéronefs, les crédits de maintien en condition opérationnelle ont connu une augmentation continue. L'hétérogénéité du parc et son vieillissement alourdissent les coûts, le faible effet de série des nouveaux équipements et les difficultés liées à leur entrée en service ne permettent pas d'envisager une inversion de tendance à court terme.

MONTANT DES PLANS D'EMPLOI DES CRÉDITS APPROUVÉS PAR L'EMM

En AP - M€ courant

2000

2001

2002

2003

2004

Total

221,6

231,7

264,9

296,0

305,7

L'effort est poursuivi en 2005.

2. Une amélioration des résultats

Le taux moyen de disponibilité technique des bâtiments s'établit à 66 % sur les 6 premiers mois de 2004, en progression de 9 points par rapport à l'année 2003 (57 %).

La stabilisation du taux de disponibilité technique à 65 % devrait être effective fin 2004. L'objectif fixé pour la fin de la loi de programmation est de 75 %.

La marine note que depuis octobre 2003, de nombreuses opérations sont achevées dans les délais, voire en avance d'une à plusieurs semaines, marquant une rupture avec les résultats des années précédentes. Le service de maintien de la flotte s'appuie sur une stratégie de contractualisation en termes de disponibilité globale par type de flotte pour améliorer la disponibilité et réduire les coûts.

Le taux de service des rechanges navals consommables enregistre un net redressement depuis le printemps 2004 où il a dépassé les 50 % sous l'effet de la montée en puissance du Service de soutien de la flotte. Il approche du taux de service des rechanges réparables qui s'établit à environ 65 % sur le premier semestre 2004.

L'objectif reste d'atteindre un taux de service de 80 % à la fin de l'année 2004.

La disponibilité des aéronefs est, tous parcs confondus, inférieure aux objectifs intermédiaires définis pour 2004.

ÉVOLUTION DE LA DISPONIBILITÉ DES AÉRONEFS

Objectifs et résultats :

Aéronefs

Disponibilité 2001

Disponibilité 2002

Disponibilité 2003

Disponibilité 20044(*)

Objectif 2004

Objectif 2005

AVIATION EMBARQUÉE

 
 
 

Super-Etendard Modernisé

58 %

53 %

58,5 %

61 %

71 %

71 %

E2C - Hawkeye

50 %

63 %

39 %

50 %

75 %

75 %

Rafale

74 %

45 %

43 %

59 %

55 %

70 %

HÉLICOPTERES DE COMBAT

 
 
 

Panther

50 %

53 %

53 %

55 %

71 %

71 %

Dauphin-Pedro

69 %

68 %

69 %

71 %

75 %

75 %

Lynx

38 %

33 %

37 %

40 %

50 %

57 %

PATROUILLE MARITIME

 
 
 

ATL 2

55 %

53 %

55 %

52 %

71 %

71 %

AVIATION DE SOUTIEN

 
 
 

Alouette III

51 %

54 %

55 %

32 %

67 %

68 %

Falcon 10

43 %

48 %

51 %

47 %

58 %

70 %

Nord 262

38 %

41 %

45 %

56 %

67 %

75%

Xingu

53 %

48 %

52 %

40 %

71 %

71 %

Cap 10

67 %

74 %

67 %

61 %

71 %

71 %

Rallye

57 %

61 %

63 %

65 %

71 %

71 %

SAUVEGARDE DES APPROCHES MARITIMES

 
 
 

Falcon 50 SURMAR

86 %

73 %

85 %

81 %

75 %

75 %

Gardian

72 %

54 %

67 %

61 %

75 %

75 %

Dauphin SP

89 %

91 %

95 %

95 %

80 %

80 %

Super-Frelon

49 %

52 %

61 %

59 %

69 %

75 %

L'objectif de fin de la loi de programmation s'établit à 85 %.

* 4 Moyenne de janvier à juin 2004.

    retour sommaire suite