Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

3. TIRAN (du 3 janvier au 27 janvier 2004)

Après le crash du Boeing égyptien en Mer Rouge, peu après son décollage de Sharm-El-Sheik, des moyens de la marine ont été engagés dans l'opération "TIRAN" en soutien des actions entreprises par les autorités égyptiennes dans les opérations de sauvetage puis de recherche et de récupération des boîtes noires.

Les moyens de recherche comprenaient un avion de patrouille maritime « Atlantique 2 », un bâtiment hydro-océanographique, des moyens techniques d'investigation et de localisation en milieu sous-marin (robot léger de surveillance « Achille », détecteur acoustique « Helle » de la cellule plongée humaine et intervention sous la mer de Toulon), ainsi qu'un groupe de plongeurs issus de différentes unités basées à Djibouti.

Une frégate et un pétrolier-ravitailleur assuraient le soutien des diverses équipes ministérielles et marine dépêchées de métropole et de Djibouti pour suivre les opérations de récupération des boîtes noires.

4. CARBET (du 19 février au 30 juin 2004) :

En réponse à des émeutes provoquées pour réclamer le départ du président Aristide en Haïti, la marine a contribué à l'exécution de l'opération « CARBET » pour répondre, dans un premier temps, à un éventuel besoin d'évacuation de 1000 ressortissants européens, puis pour participer à une opération de maintien de la paix au sein d'une force multinationale mandatée par l'ONU.

    retour sommaire suite