Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2010 : Enseignement scolaire

 

2. La mise en place de la rénovation de la voie professionnelle

L'enseignement agricole a pris, dès la rentrée 2009 toute sa place dans la réforme de la voie professionnelle. C'est ainsi que les établissements ont accueilli des élèves sortant de troisième dans les classes de seconde professionnelle qui constituent la première année du cursus en trois ans conduisant au baccalauréat professionnel.

Cinq domaines professionnels gouvernent la classe de seconde : « Productions animales », « Productions végétales - Agroéquipement », « Nature - Jardin - Paysage - Forêt », « Conseil vente » et « Alimentation - Bio industries - Laboratoire ». Dix-sept spécialités de baccalauréat professionnel sont ensuite accessibles.

Le diplôme du brevet d'études professionnelles agricoles (BEPA) est conservé sous la forme d'une certification intermédiaire que les élèves qui s'engagent dans le cycle de trois ans conduisant au diplôme du baccalauréat professionnel peuvent obtenir au cours de leur formation. Ce diplôme professionnel de niveau V, délivré par le ministère de l'agriculture, sera inscrit au Répertoire national des Certifications Professionnelles (RNCP). Il sanctionne l'acquisition de compétences et de connaissances générales et professionnelles pour exercer des activités d'ouvrier qualifié dans un secteur professionnel relevant de l'agriculture. Les jeunes qui n'iront pas jusqu'au terme de leur cursus en trois ans, pourront légitimement faire valoir ce diplôme sur le marché du travail pour trouver un emploi.

Les professionnels seront associés à la délivrance du BEPA au travers d'épreuves pratiques et orales. La première session d'examen du BEPA rénové sera organisée en juin 2011.

Votre rapporteur se réjouit que le ministère de l'agriculture ait mis en place un dispositif déconcentré d'accompagnement des équipes pédagogiques et des équipes de direction afin de les aider à trouver leurs marques.

Cependant, la réforme doit encore se poursuivre dans le secteur des services, le secteur hippique et le secteur de l'animalerie de laboratoire, qui doivent encore définir la seconde professionnelle à mettre en place, les référentiels de diplômes de BEPA rénovés ainsi que ceux des baccalauréats professionnels correspondants. Les référentiels dans le domaine des services devraient être prêts en 2011 avec l'accord des fédérations du privé, dans lesquelles ce secteur représente une part importante des formations.

Votre rapporteur tient également à ce que soit bien pris en compte dès le prochain budget le double effectif lié à la conjonction de deux cohortes d'élèves : la dernière cohorte du cursus en quatre ans (passage de l'ancien BEPA vers la Première professionnelle) et la première cohorte du cursus en 3 ans (passage de la Seconde professionnelle en Première professionnelle). Les crédits et le plafond d'emplois devront être appréciés en conséquence.