Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

II. LA SITUATION FINANCIÈRE DE L'ENTREPRISE

L'ensemble des produits et charges du budget de la Régie a été fixé à 22,302 milliards de francs hors taxes pour l'exercice 1998 en hausse de 1,2 % par rapport aux niveaux de 1997 (22,04 milliards de francs hors taxes).

S'agissant des charges, on relève une évolution de 1,9 % des charges de personnel qui se répartissent ainsi :

- 2,7 % de salaires et traitements ;

- 0,3 % des charges sociales

- 1,1% pour insuffisance du compte retraite.

La baisse de 1,1 % des " matières et autres charges externes " permet de répondre à la demande faite par les tutelles à la Régie de continuer les efforts d'économies entrepris dans tous les secteurs de la Régie sans entraver pour autant la poursuite de la politique d'amélioration de la qualité du service des voyageurs (gares, matériel roulant, information...).

Les charges financières sont en légère augmentation (+ 0,7 %) en 1998.

Les impôts, taxes et versements assimilés sont en progression de 7,8 %, progression liée à la taxe professionnelle et à la taxe foncière.

La dotation aux amortissements et aux provisions est, quant à elle, en hausse de 2 %.

En ce qui concerne les produits du transports, ils sont en hausse de 1,7% par rapport à ceux de 1997 : 

la direction de la RATP explique l'augmentation des recettes directes de + 6,3 % par l'incidence des mesures prises pour les chômeurs en mars 1998, du relèvement tarifaire intervenu le 1er juillet et, enfin, par une augmentation de plus de 1,7 % du trafic payant conforté par la lutte contre la fraude.

L'indemnité compensatrice (Etat et collectivités locales) est, pour sa part, en baisse de - 5,6 %.

Pour 1999, l'ensemble des charges et des produits pourrait s'équilibrer à 23,03 milliards de francs environ, niveau en progression de 3,4 % par rapport au budget initial de 1998 (22,26 milliards de francs).

Les charges pourraient évoluer de la manière suivante :

- les charges de personnel de +2,8 % ;

- les matières et autres charges externes resteraient stables ;

- les charges financières augmenteraient de 1,9 % ;

- les amortissements seraient en hausse de plus de 9,6 %.

Quant aux produits, ils pourraient augmenter de 3,2 % par rapport à 1998.

Retour Sommaire Suite