Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

IV. LA MODERNISATION DES ÉQUIPEMENTS ET LE PROLONGEMENT DES LIGNES

Les programmes d'investissements pour 1999 comportent quatre orientations essentielles :

développer la capacité de transport dans le cadre du programme d'extensions de réseaux financé au contrat de plan Etat/Région Ile-de-France. Ce titre d'investissement est en réduction en paiements du fait de la mise en service prévue de la première phase de METEOR mi-1998 (820 millions de francs en 1998 et 670 millions de francs en 1999). De nouvelles opérations ont été récemment engagées (prolongement de Météor à Saint-Lazare) ou devraient l'être prochainement (prolongement de T1 à Noisy-le-Sec, prolongement de Météor à Tolbiac-Nationale, prolongement du TVM à la Croix-de-Berry) ;

accroître l'attractivité de l'offre de transport , et plus particulièrement le niveau de qualité de service offert aux voyageurs (accessibilité des réseaux, accueil/vente, confort, information, sécurité ferroviaire).

Les principales opérations en 1998/1999 seront les suivantes : achèvement de l'adaptation des installations liée à la mise en service de rames à deux niveaux sur la ligne A du RER, amélioration de la sécurité ferroviaire sur la ligne B du RER (mise en place d'un système de contrôle de vitesse), amélioration des liaisons entre les différents réseaux dans les grandes gares du RER, poursuite de l'équipement des gares et du métro en dispositifs anti-fraude et lancement d'un programme de terminaux de vente de nouvelle génération, poursuite des opérations de réfection des gares et stations, remplacement du poste de commande centralisé de la ligne 4 du métro, création ou réaménagement d'ateliers de maintenance à Boissy, Massy-Palaiseau (RER) et Châtillon (métro), poursuite du programme de restructuration des réseaux de bus " Autrement Bus ", mise en place du système Aigle/Altaïr de radiolocalisation des bus par satellite (sécurité, information et régulation du trafic), renforcement du potentiel de remisage des bus.

Les ressources affectées à la politique d'amélioration de l'exploitation seront globalement stables en paiements (environ 900 millions de francs par an) ;

maintenir dans un état satisfaisant le patrimoine technique et immobilier existant

Les principaux postes d'entretien et de modernisation concernent les voies et ballasts, les tunnels et stations, les systèmes de signalisation et les installations fixes dans les stations et les gares (escaliers mécaniques, télécommunications, alimentation électrique....).

Le montant de ces investissements devrait avoisiner 1,05 milliard de francs ;

assurer le renouvellement du matériel roulant en fin de durée de vie et la livraison des rames nécessaires aux extensions de réseaux.

Le programme 1998/1999 concernera, ainsi, les matériels à deux niveaux (MI2N) pour la ligne A du RER, les métros MP89 pour la ligne 1 et METEOR, la modernisation à mi-vie des métros MP 73, l'éradication de l'amiante et des commandes d'autobus standards et articulés. Le montant des dépenses sur ce titre d'investissement s'élèvera à environ 1,87 milliard de francs en 1997 et 1,65 milliard de francs en 1998.

Au total, le niveau d'investissement, s'établira à environ 5 milliards en 1998 et 4,6 milliards de francs en 1999.

Météor est une ligne de métro entièrement automatique qui relie, à l'intérieur de Paris, Maison-Blanche à Saint-Lazare en desservant le secteur de Bercy-Tolbiac, la gare de Lyon, Châtelet et le quartier des affaires. Elle contribue, avec la ligne D et le projet EOLE, à la décharge de la ligne A du RER et favorisera le développement des pôles d'activités émergents dans le secteur Est de Paris.

Une première section de 7,2 km exploités avec voyageurs, en souterrain, entre Madeleine et la Grande Bibliothèque a été inaugurée le 15 octobre dernier. Elle comprend sept stations dont six sont en correspondance avec sept lignes de métro et quatre lignes de RER. La capacité de transport est de 25.000 voyageurs/heure/ens avec des trains de six voitures à 105 secondes d'intervalle.

La ligne METEOR est exploitée avec nouveau type de matériel roulant, le MP 89 métro sur pneumatiques à conduite automatique et intercirculation (liaisons entre les différentes voitures).

Une deuxième opération prolongeant de 2 kms la section initiale Grande bibliothèque/Madeleine jusqu'à Saint-Lazare afin d'établir de nouvelles correspondances avec les lignes de métro 3, 9, 12, 13 et EOLE a été engagée au mois de juin 1998 pour une mise en service en 2003.

Une troisième opération vise à ouvrir, en l'an 2003, la station Tolbiac-Nationale au service voyageurs, ceci afin d'améliorer la desserte du secteur sud du 13ème arrondissement de Paris. La déclaration d'utilité publique a été publiée au Journal Officiel du 3 juillet 1998.

Les prolongements ultérieurs de METEOR au nord de Saint-Lazare par raccordement à la ligne 13 de métro et au sud vers Maison Blanche sont à l'étude.

La charge prévisionnelle de l'opération METEOR a été fixée à 6,1 milliards de francs courants suite à une expertise du Conseil général des ponts et chaussées au printemps 1996.

Les financements ont été mis en place dans le cadre du Xème plan : 3,274 milliards de francs :

- subventions Etat : 1,2 milliard de francs ;

- subventions région : 1,083 milliard de francs ;

- prêts Région : 541,5 millions de francs ;

- subvention Ville de Paris : 449,5 millions de francs.

Pour les financements mis en place dans le cadre de XIème plan, les contrats de plan :30 % ont été financés par l'Etat, 50 % par les régions et 20 % par des prêts bonifiés par les régions.

2,375 milliards de francs ont été mobilisés sur la période 1994/1997.

Hors contrat plan le projet a été financé à hauteur de 165 millions de francs (FARIF). Le financement de la section Madeleine/Saint-Lazare devrait s'opérer de la manière suivante :

- coût prévisionnel avant-projet : 900 millions de francs (valeur 1996) hors matériel roulant ;

- financement inscrit au XIème contrat Etat/Région (94/98) : 880 millions de francs (de janvier 1994) :

. subventions Etat : 72 millions de francs (8 %)

. subventions Région : 632 millions de francs (72 %)

. prêts Région : 176 millions de francs (20 %)

Le financement de la section Tolbiac/Massena (Grande bibliothèque)/Tolbiac Nationale devrait s'opérer de la manière suivante :

- coût prévisionnel (à confirmer lors des études d'avant-projet) : 720 millions de francs (valeur 1996) ;

- financement inscrit au XIème contrat Etat/Région : 300 millions de francs (valeur janvier 1994) :

. subventions Région : 240 millions de francs (80 %)

. prêts Région : 60 millions de francs (20 %)

- financement hors contrat de plan : participation du département de Paris.

En ce qui concerne le prolongement des lignes de la RATP, les projets suivants ont été achevés en 1997/1998 :

Le tram Val-de-Seine entre Issy-les-Moulineaux et La Défense a été mis en service commercial le 2 juillet 1997.

Le prolongement de la ligne 13 à Saint-Denis université a été ouvert au public au mois de mai 1998.

Les projets suivants sont en cours de réalisation (mise en service) :

- premier tronçon de la ligne METEOR, entre Tolbiac-Masséna et Madeleine ;

- gare Massena (correspondance ligne C du RER/METEOR) (septembre 2000) ;

- prolongement de la ligne METEOR de Madeleine à Saint-Lazare (2003).

Le programme prévisionnel d'engagement de nouvelles opérations est le suivant :

- prolongement de la ligne METEOR à Tolbiac-Nationale (1999) ;

- site propre pour autobus sur la RN 305 jusqu'à la Porte de Choisy (1999) ;

- prolongement de la ligne T 1 de tramway entre Bobigny et Noisy-le-Sec (1999).

Retour Sommaire Suite