Allez au contenu, Allez à la navigation



 

    retour sommaire suite

6. L'avancement des projets informatiques

Les crédits inscrits aux articles 41 (informatique), 42 (transmissions) et 43 (autocommutateurs) du chapitre 34-82 (dépenses d'informatique et de télématique) connaissent un très net recul, de 1,05 million d'euros en 2004 à 0,21 million d'euros en 2005.

En revanche, les crédits de paiement de l'article 44 du chapitre 57-60 (dépenses d'équipement pour l'informatique, la télématique et les transmissions) restent stables à 0,2 million d'euros.

Les projets informatiques pour la sécurité civile

Le projet ROC, outil global d'analyse et de prévision, doit permettre de fournir à la DDSC des moyens performants de traitement de l'information pour coordonner efficacement les services qui concourent à la sécurité et à la défense civile. En effet, le système opérationnel de commandement de la salle d'information et de commandement de la sécurité civile au centre interrégional de commandement des opérations de sécurité civile (CIRCOSC) de Valabre (zone Sud-Est), certes éprouvé, est désormais techniquement obsolète. Son exploitation s'est poursuivie jusqu'à la fin de l'année 2001, d'où le maintien des enveloppes de fonctionnement correspondantes, dans l'attente de sa substitution par une application spécifique et plus ambitieuse (ROC), conçue par les services centraux du ministère, en liaison avec le CIRCOSC de Valabre, pour la « campagne » de feu 2002. Depuis lors, toutefois, les services du CIRCOSC, les SDIS et les préfectures de la zone, correspondant au périmètre de l'entente inter-départementale, correspondent grâce à un système performant développé localement pour couvrir cette période transitoire.

Ce projet devra faciliter la mise à disposition de l'information, améliorer la fluidité des transmissions et aider à la prise de décision.

En 2003, a été mis en service et généralisé un produit intermédiaire, développé par le SZSIC (service zonal des systèmes d'information et de communication) de la zone Est, qui couvre une partie du besoin des utilisateurs. La future application ROC sera bâtie autour de ce produit, baptisé SYNERGI, qui répond bien aux besoins des utilisateurs et qui peut donc être déployé rapidement.

* COP (CENTRE OPÉRATIONNEL DE PRÉFECTURE)

Ce projet a pour objet d'équiper en moyens informatiques les salles opérationnelles des préfectures, utilisées par les services déconcentrés de l'état pour gérer les crises graves dans le département.

Ce projet est piloté par plusieurs directions du ministère, ce qui permet de coordonner la modernisation des salles opérationnelles dans les composantes :

- immobilière

- mobilière

- informatique et transmission

* RAC (RESEAU D'ALERTE CARTOGRAPHIQUE)

Le projet RAC, déjà opérationnel sur un département, devait être industrialisé et voir son utilisation élargie à d'autres services opérationnels (police, par exemple) pour :

- pouvoir être utilisé de façon plus large que sur un département ;

- réduire son coût de déploiement et d'exploitation ;

- pouvoir être utilisé dans d'autres applications que la sécurité et la défense civiles.

Le projet RAC évolue donc, finalement, vers un projet plus complet d'urbanisation de la composante « cartographie informatisée » du S.I (système d'information) du MISILL. Cette urbanisation doit permettre, à moyen terme, en réussissant un certain niveau de mutualisation, de diminuer les coûts qu'engendrent, généralement, la multiplication non coordonnée d'initiatives locales.

Source : ministère de l'intérieur

    retour sommaire suite