Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

E. DES REPORTS DE CRÉDITS D'HIER AUX REPORTS DE CRÉDITS DE DEMAIN ?

La mise en parallèle de la sous-consommation des crédits de l'exercice 1997 et de la progression des dotations en 1999 laisse votre rapporteur perplexe quant à la capacité du nouvel élan pour la ville à absorber la manne budgétaire que lui dispense le projet de loi de finances pour 1999.


 

Taux de consommation 1997

Progression FI 1999/LFI 1998

37-60 : Moyens de fonctionnement des services


86 %


43,3 %

37-82 : Dépenses déconcentrées d'animation

92 %

29,6 %

46-60 : Interventions en faveur de la ville - Contrats de ville, PACT urbains


96 %


50,4 %

57-71 : Etude et assistance technique

38 %

300 %

67-10 : Subventions d'investissement, FSU, contrats de ville, GPU


52 %


- 6 %

Retour Sommaire Suite