Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

LE REPRESENTANT DE LA SEINE   (1849-1851)


A l’Assemblée nationale unique (mai 1849-décembre 1851)

La Constitution de la IIème République a été promulguée le 4 novembre 1848. Elle institue une " Assemblée unique " dont les membres ne portent plus le titre de député, mais celui de représentant ; le pouvoir exécutif est confié, pour la première fois, à un Président de la République, élu pour 4 ans au suffrage universel direct. Outre le pouvoir démocratique et les idéaux républicains, la Constitution de 1848 consacre un certain nombre de droits sociaux.

Le 13 mai 1849, Victor Hugo est élu représentant de la Seine : l’ancien membre de l’aristocratique Chambre des pairs est définitivement acquis à la cause républicaine.

Victor Hugo intervient souvent dans les débats de l’Assemblée nationale. Il monte ainsi à la tribune pour dénoncer la misère sociale, défendre des droits fondamentaux (l’instruction obligatoire, le suffrage universel, la liberté de la presse, etc.) et s’opposer aussi aux diverses tentatives de déstabilisation du nouveau régime.

Victor Hugo à la tribune de l'Assemblée nationale le 17 juin 1851