Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Joseph-Louis Lagrange - Comte d'Empire (1736-1813)

Joseph-Louis Lagrange est né à Turin le 25 janvier 1736 de parents français descendants de Descartes. Brillant élève, il est à 19 ans professeur à l'école d'artillerie de Turin. Avec des amis il fonde la future Académie des sciences de Turin en 1757. Il fait paraître en 1759 le résultat de ses recherches sur la propagation du son. Il obtient deux fois le prix de l'Académie des sciences de Paris, en 1764 pour sa Théorie de la libration de la Lune et en 1766 pour ses travaux sur les satellites de Jupiter.

La même année il rejoint la cour de Frédéric II et succède à Euler comme directeur de la section mathématiques de l'Académie des sciences de Berlin.

A la mort de l'empereur, après 20 années de travail fertile, il quitte la Prusse et, sollicité par Mirabeau, vient s'installer à Paris.

En 1788 il commence la publication de son ouvrage majeur, la « Mécanique analytique ». Il contribue à l'élaboration du système métrique avec Lavoisier et devient administrateur de la Monnaie en 1792.

Lorsqu'un décret de la Convention force les étrangers à sortir de France, le comité de salut public prend un arrêté qui met Lagrange en réquisition perpétuelle afin qu'il puisse rester à Paris. Professeur à l'Ecole normale en 1794, puis à l'Ecole polytechnique, membre de l'Institut, membre du Bureau des longitudes, Grand-officier de la Légion d'honneur, comte d'Empire, il fut nommé membre du Sénat conservateur dès sa création en l'an VIII. Mort le 10 avril 1813, il est inhumé au Panthéon.