Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Quand ? Comment ? Le groupe d’études sur les arts de la scène, de la rue et des festivals en régions en appelle au Gouvernement pour clarifier rapidement le cadre applicable aux festivals en 2021


Vendredi 16 avril 2021

Alors que les annulations de festivals se succèdent ces dernières semaines face aux trop nombreuses incertitudes qui pèsent sur la situation à la fin du printemps et à l’été prochain, il devient indispensable que le Gouvernement clarifie, dans les toutes prochaines semaines, le cadre applicable aux festivals pour cette année 2021. Des précisions aux annonces formulées mi-février par la ministre de la culture sont nécessaires pour éviter que la saison des festivals cette année ne soit plus silencieuse que celle qu’a déjà connue le pays l’an passé.

Auditionnés le mercredi 14 avril par le groupe d’études sur les arts de la scène, de la rue et des festivals en régions, les représentants du Prodiss, syndicat national du spectacle vivant musical et de variété, ont regretté le manque de visibilité auquel ils étaient toujours confrontés à quelques semaines des événements, espérant obtenir rapidement des informations sur les protocoles sanitaires applicables, sur les possibilités d’autorisation des espaces de buvette et de restauration, ainsi que sur les montants et les conditions d’octroi des aides.

Justifiés par les conditions sanitaires actuelles, le report à fin mai des concerts-tests et celui des États généraux des festivals génèrent de nombreuses inquiétudes sur le calendrier à venir. La commission appelle à avancer rapidement sur les expérimentations en jauge debout, en salle comme en plein air, pour définir au plus vite les modalités de reprise pour une grande partie du spectacle vivant musical, comme l’a recommandé le 13 avril la mission commune d’information destinée à évaluer les effets des mesures prises ou envisagées en matière de confinement ou de restrictions d’activités. "Compte tenu des délais inhérents à la préparation des spectacles, évitons que le démarrage de la saison culturelle 2021-2022 à l’automne ne soit également compromis du fait de modalités déterminées trop tardivement", a souligné Sonia de La Provôté, présidente du groupe d’études, appelant de ses vœux davantage de dialogue et de coordination.

 

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication est présidée par Laurent Lafon (UC - Val-de-Marne).

Le groupe d’études sur les arts de la scène, de la rue et des festivals en régions est présidé par Sonia de La Provôté (UC – Calvados).

    Contact(s) presse :