Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Pour M. Gilbert-Luc Devinaz, président du groupe interparlementaire d’amitié France-Arménie, la délimitation de frontières sûres entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan est la condition incontournable du maintien de la trêve entre les deux pays


Jeudi 18 novembre 2021

Gilbert-Luc Devinaz, président du groupe d’amitié France-Arménie, déplore les graves incidents survenus en plusieurs points de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, qui ont fait de nombreuses victimes.

La situation résultant du cessez-le-feu conclu le 9 novembre 2020 est depuis lors fragile. Cette nouvelle et très préoccupante dégradation, qui l’affaiblit encore plus, souligne l‘urgence d’une délimitation de frontières sûres entre les deux pays.

"La reprise des combats ne peut être la solution au conflit qui déchire les peuples de cette région. Le maintien de la trêve est impératif et doit permettre à l’Arménie et à l’Azerbaïdjan de trouver les voies d’un dialogue indispensable au règlement pacifique des différends qui les opposent si durement", estime M. Gilbert-Luc Devinaz, qui rappelle la disponibilité du groupe d’amitié qu’il préside en vue d’y contribuer.

Contact(s) presse :