Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Haut-Karabagh : pour Gilbert-Luc Devinaz, président du groupe d’amitié France-Arménie, le cycle de violences ininterrompu impose un règlement rapide et définitif du conflit


Vendredi 5 août 2022

Les événements survenus mercredi 3 août à la frontière arménienne, qui ont provoqué trois morts et près d’une vingtaine de blessés, constituent une violation flagrante de la part de l’Azerbaïdjan de l’accord de cessez-le-feu conclu le 9 novembre 2020, estime Gilbert-Luc Devinaz, président du groupe d’amitié France-Arménie du Sénat.

Ce dernier exprime sa très vive inquiétude face au cycle ininterrompu d’incidents armés s’étant déroulés depuis lors. Ils apparaissent, d’autant plus préoccupants que des rencontres entre les autorités arméniennes et azerbaïdjanaises avaient amorcé la reprise d’un dialogue entre les deux parties. En vain, hélas, à ce jour.

Gilbert-Luc Devinaz salue cependant la réaction rapide de la communauté internationale, qui a permis un retour au calme.

"Le droit des populations de cette région de vivre librement en paix doit leur être assuré" a poursuivi le président du groupe d’amitié, pour qui les derniers incidents démontrent une fois de plus le rôle incontournable du groupe de Minsk, en charge de la médiation dans ce conflit et coprésidé par la France, les Etats-Unis et la Russie.

"Notre groupe d’amitié sénatorial rappelle sa disponibilité pour appuyer toute initiative favorable au règlement de ce conflit", a-t-il de nouveau souligné, tout en espérant une reprise rapide du processus de paix.

 

Pour consulter la liste des membres du groupe d’amitié France-Arménie :

www.senat.fr/groupe-interparlementaire-amitie/ami_641.html

 

 

Contact(s) presse :