Allez au contenu, Allez à la navigation

Diffusion des chaînes de télévision françaises en Europe

10e législature

Question écrite n° 04819 de M. Xavier de Villepin (Français établis hors de France - UC)

publiée dans le JO Sénat du 17/02/1994 - page 330

M. Xavier de Villepin attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la diffusion des chaînes de télévision françaises en Europe, plus précisément en République fédérale d'Allemagne, dans la région de Bonn. Il semblerait que les chaînes françaises y soient moins nombreuses que leurs concurrentes étrangères. Il lui demande si des crédits pourraient être mis en oeuvre afin de développer la diffusion des chaînes françaises, élément déterminant de notre rayonnement culturel.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 07/04/1994 - page 775

Réponse. - En réponse à la question de l'honorable parlementaire, le ministre des affaires étrangères a l'honneur de lui indiquer que l'offre de programmes français en Europe n'est pas négligeable, même si elle est moins importante que celle de nos principaux concurrents. En effet, quatre chaînes diffusées en français dans lesquelles la France a une participation importante sont présentes en Europe. TV 5, la plus ancienne chaîne satellitaire, est le vecteur essentiel de la francophonie en Europe où elle est l'une des cinq chaînes touchant plus de 30 000 000 de foyers, dont 9 000 000 en Allemagne. Les émissions et la présence française sont également assurées par Arte, même si les programmes produits et réalisés par la Sept, le pôle français de la chaîne, sont simultanément diffusés dans leur version allemande en Europe. Euronews, chaîne multilingue, disponible en version française, et Euromusique, qui développe une stratégie européenne ciblée, participent également à la présence française. En outre, pour ce qui concerne l'Allemagne, les réseaux de câble des régions en situation d'exploiter les débordements hertziens de TF 1, France 2 et France 3 les proposent à leurs abonnés, comme c'est le cas dans le Bade Wurtemberg et en Rhénanie. On doit cependant constater, si on s'en tient à une approche quantitative, que les chaînes en français sont effectivement moins nombreuses en Europe que les chaînes en anglais et en allemand. Cette situation est due à l'existence de satellites domestiques français qui offrent une couverture nationale très satisfaisante et regroupent ainsi 86 p. 100 des chaînes diffusées en français. Ce constat conduit ce ministère à proposer un renforcement de notre présence satellitaire, dans le cadre du plan d'action audiovisuelle extérieure qu'il a été chargé d'élaborer ; il s'agira notamment d'enrichir l'offre de programmes français diffusés par satellite en regroupant autour de TV 5 et d'Euronews les chaînes thématiques francophones spécialisées dans des domaines pour lesquels les barrières linguistiques sont faibles, comme la chanson ou le sport par exemple, et de toucher ainsi un plus large public, au-delà du public francophone. Cette stratégie de bouquets de programmes est envisagée dans d'autres zones géographiques que l'Europe telles que l'Afrique ou l'Asie. Ces propositions seront prochainement soumises au conseil de l'action audiovisuelle extérieure de la France. Elles pourraient être mises en oeuvre dès 1995.