Allez au contenu, Allez à la navigation

Enseignement de l'histoire et de la géographie dans les séries S

11e législature

Question orale n° 0754S de M. Jacques Legendre (Nord - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 16/03/2000 - page 1402

M. Jacques Legendre attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie sur l'enseignement de l'histoire et de la géographie dans les séries scientifiques (S) des lycées. La réforme des lycées qui est envisagée prévoit en effet, dès la rentrée scolaire prochaine pour les classes de Première et dès 2001 pour celles de Terminale, de réduire le temps consacré à l'histoire et à la géographie à deux heures trente par semaine. Une forte distorsion existait déjà entre la série S et les autres séries générales, dans lesquelles ces deux matières sont enseignées à raison de quatre heures hebdomadaires. Elle avait été aggravée lors de la précédente réforme des lycées en 1992, puisque pour les mêmes contenus et les mêmes épreuves au baccalauréat, la dotation horaire de ces disciplines avait été réduite de 25 % et ramenée à trois heures par semaine dans la série S. La réduction d'horaires projetée compromet ainsi non seulement l'utilisation de méthodes pédagogiques innovantes, mais conduira également à remettre en cause les contenus des enseignements d'histoire et de géographie, affectant gravement leur cohérence, en ce que les nouveaux horaires induiront des allégements de programmes : pour tenir compte de cette réduction, il est fort à craindre que le groupe technique disciplinaire du Conseil national des programmes ne puisse que trancher dans les programmes actuels et supprimer certains aspects importants de l'histoire comme de la géographie. Il lui demande en conséquence quelles mesures il compte prendre pour pérenniser un enseignement de trois heures hebdomadaires d'histoire et de géographie dans la série S des lycées, de façon à ce que soient toujours offerts aux lycéens, à partir de bases scientifiques solides, les savoirs et les méthodes qui leur sont indispensables pour se situer et agir dans un monde dont ils aspirent à mieux comprendre la complexité et la diversité.



La question a été retirée