Allez au contenu, Allez à la navigation

Introduction dans les premiers cycles d'enseignement d'une éducation à l'image

11e législature

Question écrite n° 26384 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 29/06/2000 - page 2266

M. Emmanuel Hamel attire l'attention de Mme le ministre de la culture et de la communication sur la volonté de son prédécesseur annoncée lors du Conseil des ministres du mercredi 23 juin 1999 (page 4 du compte rendu), d'introduire " dans les premiers cycles d'enseignement... une éducation à l'image ". Il lui demande si à ce jour une telle disposition a bien été prise. Quel est notamment dans le département du Rhône le nombre d'établissements scolaires concernés. Combien le seront-ils d'ici 2001 ?



Réponse du ministère : Culture

publiée dans le JO Sénat du 11/01/2001 - page 84

Réponse. - L'objectif d'offrir l'éducation à l'image pour tous dès les premiers cycles de l'éducation est partagé par les ministères de l'éducation nationale et de la culture et sa mise en uvre relève pour l'essentiel d'actions partenariales. Celles-ci visent à permettre une appropriation des codes de l'image, une rencontre avec les uvres et de premières pratiques expressives par le langage des images et des sons. Au cours de l'année scolaire écoulée, au plan national, des avancées importantes ont été enregistrées : la place de l'image dans les programmes de l'enseignement primaire a été précisée, notamment par l'instruction du 8 octobre 1999 " Les langages, priorité de l'école maternelle ". - des sites internet offrant des ressources pour l'éducation à l'image se sont ouverts ou considérablement enrichis, sous la responsabilité de l'Education nationale (www.ac-nancy-metz.fr) ou du Centre national de la cinématographie (www.asso.fr). - les festivals de cinéma, de vidéo ou de multimédia offrant aux jeunes scolaires des actions spécifiques ont reçu un encouragement par la tenue des premières Assises " Images, cinéma, éducation " à Angers les 4 et 5 avril derniers et la publication d'un annuaire (qui sera prochainement mis en ligne www.premiersplans.org). Dans les écoles maternelles et primaires, existent principalement deux types d'actions partenariales : celles qui visent à faire découvrir le cinéma dans des salles de cinéma - c'est l'objet du dispositif national " Ecole et cinéma " débuté en 1994 -, celles qui visent à développer des pratiques de découverte, de réflexion critique et de création au sein des établissements scolaires en partenariat avec des structures culturelles (ateliers de pratique artistique notamment). A cela s'ajoutent les festivals accueillant le jeune public. L'ensemble de ces actions fait l'objet d'un suivi régulier assuré au plan national par la Commission d'orientation et de suivi des enseignements et activités de cinéma-audiovisuel (COSEAC) et au plan régional par les commissions académiques (CASEAC) sous la responsabilité conjointe des directions régionales des affaires culturelles et des rectorats. Pour l'académie de Lyon, la dernière réunion s'est tenue le 30 novembre 1999. Dans le département du Rhône, le dispositif " Ecole et cinéma " est implanté depuis septembre 1997. Au cours de l'année scolaire 1999-2000, il a touché 79 écoles, 266 classes, 7 500 élèves, et 8 salles de cinéma (Ciné-Caluire, Bron : Les Alizés, Neuville-sur-Saône : le Rex, Sainte-Foy-lès-Lyon : Jeanne-Mourguet, Saint-Priest : Ciné 89, Vénissieux : cinéma Gérard-Philipe, Villefranche-sur-Saône : Les 400 coups, Villeurbanne : Le Zola.). Un stage de formation d'une semaine pour les maîtres impliqués dans " Ecole et cinéma " a été organisé en mai 2000 à l'initiative de l'inspection académique. En cycle primaire, des actions se développent autour du cinéma dans les pôles artistiques de Décines (en partenariat avec l'Institut Lumière) et de Lyon (9e) (en partenariat avec le cinéma La Duchère). Dans le Rhône, la DRAC cofinance d'ores et déjà 10 ateliers de pratique artistique en collège, 6 options légères et une lourde en lycée. Pour sa part, le Centre régional de documentation pédagogique de Lyon a créé cinq centres d'étude et de ressource pour l'image et le son dans l'enseignement (CERISE) sur l'académie dont un dans le Rhône qui propose réflexion, publications, assistance, conseils pédagogiques et techniques, soutien logistique, production et formations. Parmi les quatre manifestations cinématographiques locales accueillant des jeunes d'âge scolaire, le festival " Atout court " à Décines propose des actions spécifiques pour le niveau primaire. L'année scolaire prochaine devrait voir l'ouverture de sept ateliers de pratique artistique autour du cinéma dans des écoles du Rhône et le renforcement des pôles artistiques de Décines et de Lyon (9e). Par ailleurs, l'Institut universitaire de formation des maîtres (antenne de Saint-Etienne) organise en novembre 2000 un colloque " Cinéma et enseignement " avec le soutien de la DRAC.