Allez au contenu, Allez à la navigation

Actualisation des programmes scolaires

11e législature

Question écrite n° 27347 de M. Serge Mathieu (Rhône - RI)

publiée dans le JO Sénat du 24/08/2000 - page 2879

M. Serge Mathieu ayant noté avec intérêt les propositions renouvelées du syndicat des enseignants (FEN - UNSA) sous le titre " Agir pour ne pas subir ", demande à M. le ministre de l'éducation nationale de lui préciser, dans la perspective de la prochaine rentrée scolaire, la suite qu'il envisage de réserver à la proposition tendant à l'actualisation des programmes dans chaque discipline pour intégrer trois enjeux inter-disciplinaires : l'éducation à la citoyenneté, l'éducation à l'environnement et l'apprentissage de l'image et des nouvelles technologies.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 27/09/2001 - page 3103

L'actualisation en cours des programmes tient compte du nécessaire décloisonnement des disciplines et de l'intégration de thèmes transversaux comme l'éducation à la citoyenneté et à l'environnement, la maîtrise des langages dont celui de l'image ainsi que la maîtrise des technologies de l'information et de la communication. L'éducation à la citoyenneté est un objectif majeur du système éducatif dans son ensemble, de la maternelle au lycée. Présente dans les programmes de l'école primaire et du collège, elle est, depuis la rentrée 1999, également enseignée en seconde générale et technologique et dans les classes de première et terminale des séries générales. Le ministre de l'éducation nationale a par ailleurs décidé d'étendre cet enseignement aux séries technologiques et professionnelles. Dans ce nouvel enseignement d'éducation civique, juridique et sociale, les élèves sont ainsi amenés à constituer des dossiers documentaires, à développer leur capacité d'argumentation, à préparer et à participer à des débats critiques sur les grandes questions actuelles de société, à partir des connaissances qu'ils ont pu acquérir dans d'autres disciplines comme le français, l'histoire-géographie, les sciences économiques et sociales et, à partir de la rentrée prochaine en terminale, la philosophie. Bien entendu, ce nouvel enseignement, résolument pluridisciplinaire, s'appuie sur les notions acquises dans les disciplines scientifiques. Il complète les réflexions menées dans les programmes de ces disciplines sur les questions de santé et d'environnement (la gestion des ressources énergétiques et des déchets au collège, les modifications de l'atmosphère terrestre, les enjeux énergétiques planétaires ou les drogues et toxicomanies au lycée). La formation du citoyen moderne ne serait pas complète sans un travail sur l'image, omniprésente dans notre société et l'acquisition d'une certaine maîtrise des nouvelles technologies. Ainsi, l'apprentissage de la lecture des images a-t-il pris une place plus grande dans les nouveaux programmes de collège : le langage spécifique des images mais aussi la relation entre les langages verbal et visuel sont au progamme de français ; l'importance des documents iconographiques en histoire-géographie et en sciences a été réaffirmée. Le chantier en cours sur les programmes de l'école primaire tient également compte de l'importance de l'image, pour elle-même et en ce qu'elle peut faciliter, pour certains élèves, l'entrée dans le monde de l'écrit. La place des nouvelles technologies dans les programmes scolaires fait également l'objet d'une attention particulière, de l'école primaire au lycée. Les élèves auront d'ailleurs la possibilité de voir leurs compétences reconnues par le nouveau brevet informatique et Internet mis en place par le ministre de l'éducation nationale à l'école primaire et au collège.