Allez au contenu, Allez à la navigation

Fermeture de la filière STG au lycée Blaise Pascal à Orsay

13e législature

Question écrite n° 22051 de M. Jean-Vincent Placé (Essonne - ECOLO)

publiée dans le JO Sénat du 26/01/2012 - page 230

M. Jean-Vincent Placé attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur la fermeture de la filière STG Comptabilité et finances des entreprises au lycée Blaise Pascal à Orsay.

En effet, le rectorat de l'académie de Versailles envisage de supprimer cette filière dans ce lycée à la rentrée scolaire 2012. Or, il s'avère que cette décision se heurte à l'intérêt général, en pénalisant nos élèves et nos concitoyens et concitoyennes.

Tout d'abord, cette filière présente d'excellents pourcentages de réussite au baccalauréat (100 % en 2011) dans un domaine qui offre de nombreuses perspectives d'embauche. De nombreux élèves poursuivent leurs études avec un BTS ou encore dans une classe préparatoire. L'insertion professionnelle des élèves issus de la filière STG, notamment dans ce lycée, est remarquable.

Par ailleurs, les classes STG du lycée Blaise Pascal sont un modèle de mixité sociale. Les élèves sont aussi bien issus de familles de cadres (39 %) que d'employés (30 %). Cette voie permet de garder un contact avec le cursus général et de remotiver des lycéens et lycéennes en difficulté scolaire.

Enfin, on observe que l'intérêt des élèves pour ce cursus reste constant au cours des dernières années. Cela démontre la motivation des élèves du lycée Blaise Pascal pour poursuivre leurs études dans cette voie. Il serait préjudiciable de les obliger à se rediriger vers d'autres lycées pour accéder à la formation.

De manière générale, il tient à souligner les effets désastreux des fermetures de classes et des réductions d'effectifs de professeurs sur la qualité du service public de l'enseignement en France.

Il lui demande comment il compte intervenir pour empêcher les fermetures de classes, et plus particulièrement celle de la classe STG au lycée Blaise Pascal.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque